•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les avocats de l’aide juridique manifestent

Des avocats manifestent devant le palais de justice avec des parapluies.

Les avocats de l'aide juridique ont manifesté devant le palais de justice de Chicoutimi malgré la pluie.

Photo : Radio-Canada / Rémi Tremblay

Radio-Canada

Les 14 avocats rattachés à l’un des six bureaux de l'aide juridique au Saguenay-Lac-Saint-Jean sont en grève mercredi.

Environ une dizaine d’entre eux ont organisé un piquet de grève devant le palais de justice de Chicoutimi, à l’image de leurs collègues ailleurs dans la province aussi membres de la Fédération des avocats de l’aide juridique du Québec. Une action semblable était aussi prévue à Alma.

Des avocats de l'aide juridique manifestent.

Les avocats de l'aide juridique réclament la parité salariale avec les procureurs aux poursuites criminelles et pénales.

Photo : Radio-Canada / Rémi Tremblay

La représentante syndicale du groupe au Saguenay-Lac-Saint-Jean, Gitane Smith, explique que les syndiqués demandent au Conseil du trésor de maintenir la parité salariale avec les avocats de la Direction des poursuites criminelles et pénales (DPCP), comme ça se fait depuis 30 ans.

« Ce qu’on demande, c’est le maintien des mêmes conditions salariales que le DPCP a obtenu récemment. Ils ont eu une entente à la fin de l’année 2021 pour une augmentation de 10 % sur trois ans. »

— Une citation de  Me Gitane Smith, représentante syndicale des avocats de l'aide juridique dans la région

Pour l’instant, le gouvernement offre aux avocats de l’aide juridique une hausse salariale de 6 % sur trois ans.

Gitane Smith rappelle que le contrat de travail a pris fin il y a environ deux ans et demi. Notre convention de travail s’est terminée le 31 décembre 2019, nous sommes sans convention depuis, précise l’avocate.

Avec les informations de Gilles Munger

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !