•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Kris Austin propose une fusion des régies de santé au caucus conservateur

Le premier ministre Blaine Higgs répond qu'une fusion est « hors de question ».

Kris Austin en point de presse

Kris Austin, l'ancien chef de Alliance des gens du Nouveau-Brunswick, a expliqué mercredi qu'il est pour la fusion des deux régies de santé en une seule, mais qu'il appuie l'offre de services en français dans les régions francophones.

Photo : Jacques Poitras/CBC

Radio-Canada

L’ancien chef de l’Alliance des gens du Nouveau-Brunswick, Kris Austin, presse ses nouveaux collègues au Parti progressiste-conservateur d’évaluer la possibilité de fusionner les deux régies régionales de santé au Nouveau-Brunswick.

Dans un courriel obtenu par CBC, Kris Austin – qui s’est joint au gouvernement progressiste-conservateur en mars – dit qu’il souhaite que cette idée de fusion soit à l’ordre du jour lors d’une retraite du caucus la semaine prochaine à Miramichi.

Le député de Fredericton-Grand Lake a écrit ce courriel en réponse à une demande de sujets à discuter lors de cette rencontre. Il affirme qu’il souhaite parler de réunir Horizon et Vitalité en une seule autorité provinciale.

Cela pourrait aider à rationaliser les services-ressources et à réduire la concurrence entre les autorités sanitaires actuelles, écrit-il.

Kris Austin précise que cette fusion devrait se faire en respectant les conditions de la Loi sur les langues officielles et la composition linguistique des régions où se trouvent les hôpitaux et les cliniques.

Kris Austin et Blaine Higgs.

Le député Kris Austin, accompagné du premier ministre Blaine Higgs, lorsqu'il a annoncé son passage chez les progressistes-conservateurs, à la fin mars (archives).

Photo : Radio-Canada

Lorsqu’il était chef de l’Alliance des gens – un parti connu pour ses positions hostiles à l’égard du bilinguisme officiel – Kris Austin a souvent plaidé pour la fusion des régies francophone et anglophone de la santé, en affirmant que la situation actuelle menait à des dédoublements.

Vitalité est la régie régionale francophone, alors qu’Horizon est la régie régionale anglophone. Les deux régies ne sont pas actives dans les mêmes régions, sauf à Moncton. Elles ont toutefois l’obligation d’offrir des services et des soins dans les deux langues officielles, peu importe où on se trouve dans la province.

Invité à s'expliquer mercredi, Kris Austin a assuré qu'il souhaite tenir cette discussion, non pas pour remettre en question des droits linguistiques, mais plutôt pour débattre de l'efficacité du système de santé.

Hors de question, dit Blaine Higgs

Le premier ministre Blaine Higgs s’est lui aussi déjà plaint de l’existence de deux réseaux de santé, mais à titre de premier ministre il a exclu l’idée d’une fusion. Il mise plutôt sur une meilleure collaboration entre les deux entités.

Il n’y aura pas de discussion sur la fusion. On peut avoir des discussions sur comment mieux offrir des services ensemble, mais la fusion est hors de question, a-t-il répété, lors d'une mêlée de presse à Fredericton mercredi.

Nous savons qu’il y aura toujours un réseau d’hôpitaux francophones et qu’il y aura toujours un réseau d’hôpitaux anglophones, avait-il dit il y a un an.

Le premier ministre affirme que les seules discussions qu'il aura sur le sujet seront sur des façons d'améliorer l'offre de services.

La ministre de la Santé, Dorothy Shephard, est du même avis et dit qu'elle a d'autres priorités. Je n'aurais pas de conversation sur cette fusion, a-t-elle dit.

L'opposition n'est pas surprise

Pour les partis d'opposition à Fredericton, le fait que ce membre du caucus progressiste-conservateur se permette de remettre en question la dualité linguistique en santé ne surprend pas.

Pour moi, ce n'est pas si ça m’inquiète. Je ne suis pas surpris. Parce que les deux anciens membres du People Alliance ont dit qu’ils allaient rester avec leurs idées et le parti conservateur les a acceptés quand même, croit le chef de l'opposition officielle par intérim Roger Melanson.

Je ne suis pas vraiment surprise. Même s’ils ont changé de couleur, c’est évident qu’ils n’ont pas changé leurs principes, renchérit la députée verte Megan Mitton.

Mercredi, un journaliste a souligné que Kris Austin portait une cravate mauve, la couleur de son ancien parti politique.

J'ai plusieurs cravates mauves dans mon garde-robe, comme vous pouvez l'imaginer, a-t-il dit. Je suis encore en train de chercher des cravates de différentes couleurs, mais c'est un bon point.

Avec des informations de Jacques Poitras, de CBC, et d'Alix Villeneuve, de Radio-Canada

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !