•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le prix de l’essence franchit la barre des 2 $/L en Saskatchewan

Un panneau qui indique les prix de l'essence.

Plusieurs municipalités rurales et urbaines se disent inquiètes de l'incidence de la hausse du prix de l'essence sur leurs budgets.

Photo : CBC/Tom Ayers

Radio-Canada

Le prix de l’essence a atteint un nouveau record à 2,06 $ le litre dans certaines régions de la Saskatchewan, mardi.

Cette hausse du prix du carburant inquiète plusieurs villes et villages partout dans la province, car cela pourrait avoir une incidence considérable sur leurs budgets.

Patrick De Haan, analyste pétrolier auprès de l’entreprise Gas Buddy, affirme que la Saskatchewan est encore l’un des endroits au Canada où le prix de l’essence est le plus bas, mais cela ne veut pas dire grand-chose.

Mardi, le prix moyen de l’essence était de 2,10 $ le litre au Canada. En Colombie-Britannique, certains consommateurs ont payé jusqu’à 2,50 $ le litre à la pompe.

Patrick De Haan estime que c’est la demande de l’essence au Canada et aux États-Unis qui contribue en partie à cette hausse de prix. Il croit aussi que cela est causé par des effets retardés des fermetures des raffineries de pétrole pendant la pandémie.

L’analyste pétrolier prévoit que le prix de l’essence continuera d'augmenter d’ici la fête du Canada.

« On pourrait voir une hausse de 10 à 25 cents le litre d’ici là… car les facteurs qui contribuent à ces hausses de prix ne semblent pas ralentir. »

— Une citation de  Patrick De Haan, analyste pétrolier auprès de l’entreprise Gas Buddy

Inquiétudes budgétaires auprès des villes et des villages

L'Association des municipalités rurales de la Saskatchewan (SARM) fait appel aux gouvernements provincial et fédéral en vue de réduire la taxe de vente sur l’essence.

Il existe environ 300 municipalités rurales en Saskatchewan, et ces municipalités prennent toutes en compte le coût de l’essence dans leurs budgets.

Selon le président de la SARM, Ray Orb, cette hausse du prix du carburant met en péril des projets d’entretien dans plusieurs communautés rurales.

« Certains maîtres des travaux demandent aux municipalités rurales de les payer davantage à cause du prix de l’essence, car ils disent ne pas être en mesure de faire ces travaux avec les prix négociés auparavant. »

— Une citation de  Ray Orb, président de l'Association des municipalités rurales de la Saskatchewan

Le gestionnaire de budget et de la planification financière à long terme auprès de la Ville de Regina, Curtis Smith, prévoit que la Ville dépassera son budget de près de 5 millions de dollars en raison de la hausse du prix de l’essence.

Il souligne que la Ville continuera de surveiller ces hausses de près et prendra des actions si nécessaires.

Kari Smith, directrice des finances de la Ville de Saskatoon, indique quant à elle que la Ville a déjà dépassé son budget de 14 % pendant les quatre premiers mois de 2022.

Le secteur agricole dans la tourmente

La hausse du prix de l’essence a aussi une incidence considérable sur les agriculteurs.

André Denis, producteur bovin et boucher à Saint-Denis, une localité située à l’est de Saskatoon, affirme que les agriculteurs n’ont pas toujours le choix en ce qui concerne l’utilisation du carburant.

« On essaie de calculer comment limiter le montant qu’on utilise, mais il n’en est pas question quand tu travailles dans les champs avec de grosses machines qui utilisent beaucoup de carburant par jour. »

— Une citation de  André Denis, producteur bovin et boucher à Saint-Denis

Il affirme que ces hausses auront une incidence sur les revenus des agriculteurs.

Ray Orb affirme pour sa part que la hausse du prix du carburant laisse beaucoup de fermiers dans le doute, car ceux-ci se demandent comment continuer si la récolte est maigre cette année.

Il ajoute que la SARM soutient les agriculteurs dans leurs demandes d’être exemptés de la taxe carbone mise en place par le gouvernement fédéral.

Avec les informations de Daniella Ponticelli et de Rose Nantel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !