•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Massif de Charlevoix se joint à un regroupement de prestigieuses stations de ski

Chargement de l’image

Des skieurs dévalent une piste de ski du Massif de Charlevoix, surplombant le fleuve Saint-Laurent.

Photo : iStock

Chargement de l’image

Le Massif de Charlevoix unit ses forces avec 22 grandes stations de ski indépendantes à travers le monde. Six mois après l'inauguration du Club Med, la direction de la station espère continuer d’accroître son attrait international en rejoignant le Mountain Collective.

Le Massif devient la première station canadienne à l’est des Rocheuses à se joindre au regroupement qui compte notamment dans ses rangs les stations Revelstoke (Colombie-Britannique), Banff Sunshine Village et Lac Louise (Alberta), Jackson Hole (États-Unis) et Chamonix-Mont-Blanc (France). Ensemble, les membres du Mountain Collective mettent en vente un abonnement annuel donnant droit à deux jours de ski dans chacune des 23 stations.

Ça s’inscrit dans notre stratégie d’affaires afin d’avoir un rayonnement international. On devient une destination de calibre mondial qui va attirer une clientèle de l’extérieur du Québec, estime le vice-président et directeur général du Groupe Le Massif, Nicolas Racine, qui voit l’entente de trois ans avec le regroupement comme une suite logique à l’arrivée du Club Med.

La clientèle locale de la station n’est pas oubliée, ajoute-t-il. Les détenteurs d'abonnements annuels illimités au Massif bénéficieront désormais d’un rabais de 50 % pour skier dans les autres stations du Mountain Collective. L’inverse est également vrai pour les abonnés des autres stations du groupe.

Un attrait pour les skieurs de l’Ouest?

Ce n’est pas nécessairement naturel pour un skieur de l’ouest du pays ou des États-Unis de venir skier dans l’est, donc ça va devenir un incitatif intéressant, poursuit Nicolas Racine. C’est toutefois surtout pour l’image de marque du Massif à travers le monde que le vice-président semble se réjouir.

Ça nous place dans une certaine catégorie de stations. On pense que ça va nous amener une très belle visibilité. On veut aussi tirer profit de la relation d’affaires qu’on développe avec ces gros joueurs-là.

Chargement de l’image

Nicolas Racine est vice-président exécutif et directeur général de Groupe Le Massif depuis l'été 2021.

Photo : Radio-Canada / Alexandre DUVAL

Quant à l’achalandage depuis l’inauguration du Club Med, Nicolas Racine assure que le Groupe Le Massif a atteint ses objectifs à la station de ski cette saison malgré la pandémie qui a un peu perturbé les activités. On veut continuer à accroître notre clientèle, mais on fait attention d’être capable de continuer à livrer ce qu’on veut livrer à la montagne, assure-t-il

À ce sujet, Nicolas Racine avait également annoncé il y a quelques semaines que le Massif ferait des travaux de mise à niveau de ses infrastructures de gestion des eaux d’ici la prochaine saison de ski. Un rapport de novembre dernier de l’Organisme de bassin versant Charlevoix-Montmorency avait révélé plusieurs problèmes de drainage et d’érosion.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !