•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

6 tombes non marquées potentielles signalées à Pine Creek au Manitoba 

Deux personnes observent au loin un drone se trouvant sur un terrain.

L'équipe d'AltoMaxx a utilisé un drone dans le cadre de la recherche par radar à pénétration de sol dans la Première Nation de Pine Creek au Manitoba.

Photo : Angela McKay/Première Nation Pine Creek

Radio-Canada

Une recherche par géoradar réalisée sur le site de l’ancien pensionnat pour Autochtones de la Première Nation de Pine Creek au Manitoba a révélé six anomalies, ce qui préfigure la présence de potentielles tombes non marquées.

La communauté autochtone située dans l’ouest du Manitoba a été informée lundi des résultats de la fouille réalisée au début du mois de mai par AltoMaxx, une société basée en Colombie-Britannique. 

Un chariot à géoradar a été utilisé pour examiner la zone située sous une église située sur le site du pensionnat, ce qui avait été spécifiquement demandé par les anciens de la communauté.

Les résultats de la recherche ont été bouleversants, mais n'ont pas été un choc pour certains membres de la communauté, a réagi le chef de la Première Nation de Pine Creek, Derek Nepinak.

Une recherche plus complète du site devrait commencer le 20 juin, a informé M. Nepinak.

En fonction des résultats de cette recherche, la communauté pourrait demander une enquête policière sur le site, a-t-il ajouté. 

Les aînés veulent que s'il y a des sépultures sous l'église, il doit y avoir un processus pour identifier les restes du mieux que nous pouvons dans une enquête appropriée, a-t-il dit.

Le pensionnat construit dans les années 1890 et fermé en 1969 a été placé sous administration de l'Église catholique.

Au Manitoba des recherches au sol sont en cours ou prévues, dans la plupart des 14 sites d’anciens pensionnats de la province.

Lundi, des recherches par géoradar sur le terrain de l’ancien pensionnat pour Autochtones de Fort Alexander dans la Première Nation de Sagkeeng, au Manitoba ont révélé 190 anomalies.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !