•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec met en place des maisons de la famille autochtone

Quatre personnes se tiennent devant un lutrin.

Le député de Nicolet-Bécancour, Donald Martel, le ministre responsable des Affaires autochtones, Ian Lafrenière, le chef du Conseil des Abénakis d’Odanak, Rick O'Bomsawin, et le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les organismes qui œuvrent auprès des communautés autochtones pourront obtenir du financement pour la création de maisons de la famille autochtone. De passage mardi à Odanak, le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, a annoncé un investissement de 14,1 M$ pour financer ces projets. Ces maisons se veulent un filet social adapté à la réalité des communautés.

Selon M. Lacombe, les maisons permettront de mobiliser toutes les forces possibles pour intervenir auprès des familles autochtones. Pour élever des enfants, ça prend un village, beaucoup de solidarité, et ça prend aussi des moyens financiers, a déclaré le ministre, par voie de communiqué.

Il est encore difficile de déterminer à quoi ressembleront ces maisons. Avant de statuer sur quoi que ce soit, le gouvernement attend des propositions.

On ne veut pas aller dans une approche mur à mur, on veut que les gens puissent nous proposer des services qui répondent aux besoins de leur communauté, a déclaré Ian Lafrenière, ministre responsable des Affaires autochtones en conférence de presse.

Les organismes admissibles pourront déposer un projet pour obtenir le financement. L’initiative se veut inclusive. L’appel de projets s’adresse autant aux organismes dans les communautés qu'à ceux en milieu urbain comme les centres d’amitié autochtone. Les informations relatives à cet appel de projets seront rendues disponibles au cours des prochaines semaines.

Cette volonté d’agir en amont devrait perdurer.

Un financement bienvenu

Le Conseil des Abénakis d’Odanak accueille favorablement cette annonce. On s'assure également que les services qui y sont déployés sont représentatifs des personnes qui en bénéficient – une démarche que nos peuples saluent grandement, puisqu'investir dans les organismes qui s'engagent auprès des familles en milieu autochtone, c'est investir dans le sentiment d'appartenance d'une communauté, a expliqué son chef Rick O'Bomsawin, par voie de communiqué

L’annonce de cette mesure survient après les conclusions de Commission d'enquête sur les relations entre les Autochtones et certains services publics au Québec (CERP) et de l'Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées (ENFFADA). Le sous-financement des services de proximité destinés aux enfants autochtones et à leur famille avait alors été mis en lumière.

Avec les informations de Maude Montembeault

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !