•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pour la première fois au Canada des travailleurs de l’industrie du jeu vidéo se syndiquent

Un jeune homme joue à League of Legends sur un ordinateur.

La compagnie Keywords Studios a accepté le résultat du vote.

Photo : Radio-Canada / Alix Villeneuve

Radio-Canada

Seize développeurs de jeux vidéo d’Edmonton se syndiquent, une première au Canada pour cette industrie.

Les 16 travailleurs, qui assurent le contrôle qualité de l’entreprise Keywords Studios, ont voté à l’unanimité en faveur de la syndicalisation avec la section locale 401 des Travailleurs unis de l’alimentation et du commerce (TUAC).

Keywords Studios, établie en Irlande, est une compagnie présente dans 23 pays qui compte plus de 9000 employés.

L'équipe d'Edmonton est sous contrat avec le développeur de jeux BioWare, célèbre pour les séries Mass Effect et Dragon Age.

Les employés ont voulu se syndiquer, entre autres, en raison de l’écart salarial substantiel entre les employés contractuels et permanents de BioWare qui effectuent des tâches similaires. Ils ont également souligné une ordonnance de retour au bureau obligatoire, qui a été annulée depuis .

Une déclaration publiée sur le site web de Keywords Studios indique que la compagnie accepte le résultat du vote.

Nous estimons la valeur de nos employés et continuerons de nous efforcer constamment d'être un bon employeur, dit-elle. Notre organisation veut assurer un milieu stimulant à tous ses employés, et nous prenons au sérieux toutes les préoccupations de notre personnel.

Les frustrations sur le lieu de travail sont répandues dans toute cette industrie, et il est devenu clair que les travailleurs doivent se syndiquer pour résoudre ces problèmes. Nous sommes fiers de participer à ces efforts pionniers en Amérique du Nord, a souligné le président de la section locale 401 des Travailleurs unis de l’alimentation et du commerce, Thomas Hesse, par communiqué.

Les efforts de syndicalisation pour l'industrie du développement de jeux vidéo ont été rares jusqu’à maintenant au Canada.

Il n’y a que deux syndicats en Amérique du Nord dans le développement de jeux vidéo. Le premier est à Vodeo Games, un petit studio indépendant dont les employés travaillent à distance un peu partout en Amérique du Nord. Le deuxième syndicat a été formé par le département d'assurance qualité de Raven Software, au Wisconsin.

Avec les informations de Stephen Cook

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !