•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Réserve faunique des Laurentides : un litige entre les Innus et les Wendat refait surface

Un terrain en forêt après le passage visiblement de machinerie lourde.

Selon Claudie Paul de Mashteuiatsh, des pierres et des arbres ont été mis sur le terrain et une tranchée a été creusée.

Photo : Gracieuseté de Claudie Paul

Radio-Canada

Un litige qui dure depuis des années entre les Innus de Mashteuiatsh, au Lac-Saint-Jean, et les Hurons-Wendat de Wendake, près de Québec, refait surface dans la réserve faunique des Laurentides.

Les deux Nations revendiquent ce territoire, car le Nitassinan, le territoire ancestral des Innus, et le Nionwentsïo, celui des Hurons-Wendat, ont de larges parts qui s'entrecoupent.

Claudie Paul, originaire de Mashteuiatsh, affirme qu’elle avait obtenu la permission de son conseil de bande pour construire un chalet familial sur un terrain situé dans la réserve faunique, mais elle a constaté en fin de semaine que le site avait été vandalisé.

Selon elle, des pierres et des arbres ont été mis sur le terrain, une tranchée a été creusée, le tout accompagné d'une note du conseil de bande des Hurons-Wendat de Wendake affirmant qu'elle n'a pas le droit d'occuper l'endroit et qu'il s'agit de leur territoire.

La version du Conseil de la Nation huronne-wendat sera publiée au courant des prochaines heures.

Une affiche sur un arbre.

Claudie Paul, de Mashteuiatsh, a fourni cette photo d'une note avertissant que les travaux qu'elle avait entrepris n'étaient pas autorisés.

Photo : Gracieuseté de Claudie Paul

Une plainte à la SQ

Mme Paul a déposé lundi après-midi une plainte à la Sûreté du Québec (SQ). Avec le soutien de la communauté de Mashteuiatsh, elle entend entreprendre des démarches judiciaires pour faire respecter ses droits.

C’est frustrant parce que c’est un projet, c’est un rêve familial. C’est des droits qu’on a, c’est des démarches qu’on a faites, c’est notre territoire, c’est reconnu. C’est une déception, mais ce n’est pas juste ça, c’est la sécurité. On se dit : "Est-ce qu’on va s’installer et investir près de 100 000 $ pour installer un chalet que je vais me faire briser? Est-ce qu’on va être en danger?", a-t-elle déploré.

Gilbert Dominique en colère

Cette affaire soulève la colère du chef du conseil de bande de Mashteuiatsh, Gilbert Dominique, d'autant plus que d'autres événements du genre sont survenus dans le passé, selon lui.

Il dit avoir reçu l'assurance que le conseil de bande de Wendake est à l'origine de ces gestes. Un deuxième terrain dans le secteur aurait également subi le même sort.

Le chef considère que ce territoire a été occupé à la fois par les Wendat et les Innus et que l'occupation doit être partagée.

C’est tout à fait irresponsable, à mon sens, comme gouvernement, d’autoriser ce genre d’acte de vandalisme auprès des membres d’une autre Première Nation. Vous savez, on cohabite chez nous avec des milliers de Québécois et Québécoises sur notre territoire et, honnêtement, c’est la première fois dans notre histoire qu’on voit de tels actes répréhensibles, a accusé Gilbert Dominique.

Des relations inégales

Il y a un an, presque jour pour jour, les élus de Mashteuiatsh avaient dénoncé le fait de ne pas avoir été tenus au courant par le gouvernement du Québec au sujet d'une aire protégée mise de l'avant par la Nation huronne-wendat, à la limite de la réserve faunique des Laurentides.

À l'opposé, les Innus de Mashteuiatsh avaient souligné, la semaine dernière, la bonne relation qu’ils entretiennent avec la Nation crie d’Eeyou Istchee, dans le Nord-du-Québec. Une rencontre sur la mise en œuvre d’une entente signée en juin 2018 s’est tenue le 27 mai avec notamment la grande cheffe de la nation crie, Mandy Gull-Masty.

D'après un reportage de Louis Martineau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !