•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Archéologie à Drummondville : 780 objets et fragments remis à une société d’histoire

Un homme creuse un trou d'environ un mètre carré.

Des fouilles archéologiques se sont déroulées dans le stationnement de la place d'Armes, à Drummondville l'automne dernier. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Jean-François Dumas

La Presse canadienne

La Ville de Drummondville a confié à la Société d'histoire de Drummond plus de 780 objets et fragments trouvés par le Grand Conseil de la Nation Waban-aki lors des fouilles archéologiques tenues l'automne dernier au stationnement de la place d'Armes, au centre-ville.

Les autorités municipales soulignent que ces fouilles ont permis de confirmer que l'endroit est l'un des lieux de fondation de Drummondville.

Neuf sondages aléatoires ont été réalisés dans ce secteur du centre-ville et ils ont révélé la présence d'un site archéologique déclaré au ministère de la Culture et des Communications qui porte le nom de Naskategwaniganek.

Les objets et fragments trouvés lors des sondages témoignent principalement de l'occupation des lieux à la fin du XIXe siècle et tout au long du XXe siècle.

Un encrier datant du XIXe siècle en assez bon état fait partie des découvertes, possiblement en lien avec la présence de casernes à la place d'Armes. L'histoire montre qu'une de ces casernes a été utilisée comme école par le passé. Parmi les fragments trouvés figurent ceux d'une pipe en terre cuite, de la terre cuite fine blanche avec motifs, des clous et des briques.

La mairesse de Drummondville, Stéphanie Lacoste, soutient que ces découvertes permettent de renouer avec les racines de la ville et d'en apprendre un peu plus sur son histoire.

Le stationnement public de la place d'Armes est aménagé sur le site de l'ancien champ de manœuvres militaires de la colonie dont l'occupation permanente remonte au début du XIXe siècle, à l'époque de la fondation de la colonie de la rivière Saint-François, dont le chef-lieu a été nommé Drummondville.

La Ville de Drummondville a confié les travaux de recherches archéologiques au Bureau du Ndakina du Grand Conseil de la Nation Waban-Aki.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !