•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

175 000 tonnes de produits électroniques recyclés au Québec en 10 ans

Des déchets électroniques.

Dans la dernière année, l’ARPE-Québec a reçu plus de 17 800 tonnes de produits électronique.

Photo : iStock

La Presse canadienne

Plus de 175 000 tonnes : c'est la quantité de déchets recyclés par l'Association pour le recyclage des produits électroniques du Québec (ARPE-Québec) en une décennie, a annoncé son porte-parole, le vulgarisateur scientifique Martin Carli, à l'occasion des 10 ans de l'organisme et de la Journée mondiale de l'environnement.

Si on remplissait avec tous ces produits électroniques des camions semi-remorques, on aurait une file de 500 km, a-t-il illustré.

Juste dans la dernière année, ARPE-Québec a reçu plus de 17 800 tonnes. Il faut préciser que cela représente sans doute un plus grand nombre d'appareils que la moyenne annuelle, comme ceux-ci sont plus petits et plus légers qu'il y a 10 ans.

Mais du travail reste encore à faire, selon lui, pour s'assurer que tous ces vieux ordinateurs, téléphones et autres télévisions aient une deuxième vie, alors que bon nombre d'entre eux ramassent la poussière dans un sous-sol.

En effet, un sondage Léger indiquait il y a un an que 65 % des Québécois conservaient encore des appareils désuets chez eux.

Martin Carli sera présent à l'occasion de la collecte spéciale organisée dimanche devant les bureaux de l'ARPE-Québec, au 5005 boulevard de Lapinière, à Brossard.

Préserver l'environnement

Il ne faut pas mettre ces appareils-là sur le bord de la rue, parce que ça peut se retrouver n'importe où, a expliqué M. Carli. Mais il ne faut pas non plus avoir l'illusion que, dans le bac de recyclage, ça va se retrouver dans un processus de recyclage parce que non, ce n'est pas ce qui va se produire.

Pour se débarrasser de ses vieux produits électroniques, il faut aller les déposer dans l'un des 1000 points de collecte qui ratissent la province. Ceux-ci sont indiqués sur le site de l'organisme, à recyclermeselectroniques.ca.

Cette démarche crée plusieurs bienfaits pour l'environnement, a souligné M. Carli. D'abord, cela permet d'aller récupérer dans ces appareils-là les ressources qui sont encore parfaitement utiles, comme l'or qui est utilisé pour son excellente conduction de l'électricité et le fait qu'il ne se corrode pas. Ces matériaux ont déjà été extraits du sol, donc si on les récupère dans les appareils, eh bien, on diminue la pression sur l'extraction minière.

De plus, certains composants toxiques, comme le mercure ou le plomb, peuvent causer des dommages s'ils sont relâchés dans l'environnement, donc c'est important de se débarrasser de ces substances-là de la bonne manière.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !