•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une personne manque à l’appel après un accident de chaloupe à Baie-Comeau

Une ambulance.

Selon les informations préliminaires de la Sûreté du Québec (SQ), quatre personnes ont pu être extirpées des eaux et ont été transportées à l’hôpital de Baie-Comeau (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Une chaloupe qui transportait cinq personnes a chaviré samedi après-midi sur le ruisseau Dallaire, dans le secteur de Pointe-Lebel, à Baie-Comeau. Une personne manque toujours à l’appel plus de 24 h après l'accident.

Des policiers ont sillonné les environs dimanche pour retrouver l'homme disparu, âgée d'une trentaine d'années. Un poste de commandement de la Sûreté du Québec (SQ) a été établi sur place.

Selon les informations de la SQ, quatre personnes ont pu être extirpées des eaux et ont été transportées vers un centre hospitalier de la région samedi.

On compte deux enfants parmi les cinq personnes qui se trouvaient à bord de l’embarcation.

Les deux enfants sont en observation à l’hôpital. Un des adultes a pu regagner son domicile, tandis que l’autre repose dans un état critique, mais stable, informe la porte-parole de la SQ Hélène Saint-Pierre.

Selon ses informations, les deux enfants auraient porté leur veste de flottaison individuelle (VFI), contrairement aux adultes à bord de l’embarcation. L’accident s’est produit alors que le groupe pêchait sur le ruisseau Dallaire.

L’opération de sauvetage s’est poursuivie tard samedi soir pour retrouver l’homme disparu, âgé d’une trentaine d’années.

Une embarcation des agents de la faune et une autre qui relève du Service d’incendie participaient aux recherches.

Des patrouilleurs ont inspecté le secteur dans la nuit de samedi à dimanche.

Toujours selon la SQ, quatre embarcations appartenant au service de police ont commencé les recherches à 6 h dimanche.

Avec les informations de Michaële Perron-Langlais

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !