•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un espace communautaire en hommage à la famille Afzaal

Des bouquets de fleurs entassés à proximité d'un belvédère.

Yumna Afzaal, Madiha Salman, Talat Afzaal et Salman Afzaal sont morts dans une attaque survenue à London le 6 juin 2021.

Photo : CBC/Andrew Lupton

Radio-Canada

Des membres de la communauté de London se sont rassemblés samedi après-midi pour marquer l'ouverture officielle d'un gymnase dédié à la mémoire des quatre membres de la famille Afzaal, morts il y a un an lors d'une attaque à la voiture-bélier.

La famille, qui a été victime d'un crime haineux le 6 juin 2021, a été commémorée lors du dévoilement du centre sportif avoisinant une mosquée et un centre pour jeunesse. Ce lieu communautaire était un rêve pour Salman Afzaal, qui espérait créer plus d'espaces récréatifs pour les jeunes de la communauté musulmane de London.

Mon frère et ma sœur nous ont quittés, mais j'ai été capable de faire quelque chose en leur honneur, explique Saboor Khan, le meilleur ami du défunt. Il explique que M. Afzaal disait que les enfants de la communauté ont besoin non seulement de lieux spirituels, mais aussi d'espaces sportifs et sociaux.

« Nous reconnaissons que la haine existe, il est maintenant le temps d'agir. »

— Une citation de  Huda Sallam, amie de Yumnah Afzaal

Une marche pour lutter contre l'islamophobie, organisée par les amis de la jeune victime Yumna Afzaal, aura lieu dimanche. Des représentants politiques, dont Ed Holder, le maire de London, assisteront à l'événement.

J'ai beaucoup pleuré à la suite de l'attaque, se rappelle ce dernier.

Des panneaux commémoratifs et des fleurs sont plantés à l'endroit où la famille a été fauchée en 2021 par un camion-bélier.

Un jardin dédié à la mémoire de la famille Afzaal sera construit sur le site de l'attaque.

Photo : CBC / Travis Dolynny

Lundi, la Ville de London dévoilera également un jardin dédié à la mémoire de la famille Afzaal. Le terrain du jardin, qui se trouve sur le site de l'attaque, était un don d'un promoteur immobilier.

M. Holder ajoute que cette tragédie fera partie des projets d'enseignement dans les écoles de London, afin de mieux sensibiliser les jeunes de la région. La Ville de London a également créé des emplois permanents, dont un directeur dans le département antiracisme et antioppression et un conseiller pour les relations autochtones.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !