•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Loger les travailleurs étrangers, un problème à Sept-Îles

Une pancarte qui dit «Logements à louer. Complet.» sur un immeuble.

Le taux d’inoccupation des logements à Sept-Îles est passé de 10 % en 2017 à 4,1 % en 2021 (archives).

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

À l’aube de la saison estivale, plusieurs entreprises de Sept-Îles tentent d’attirer de la main-d'œuvre de l’extérieur pour faire face à la pénurie de travailleurs. Leur trouver un logement comporte toutefois son lot de défis.

C’est entre autres le cas de la pharmacie Jean Coutu de Sept-Îles. La copropriétaire, Jessy Brisson, tente d’attirer des travailleurs qui viennent de l'extérieur, mais le manque de logement met un frein à son projet.

Jessy Brisson pose devant les allées de la pharmacie

Jessy Brisson souhaite attirer des pharmaciens et des techniciens de l'extérieur.

Photo : Radio-Canada / Félix Lebel

« Ils n'ont pas nécessairement de famille à Sept-Îles, ils veulent découvrir notre milieu parce qu'ils en ont entendu parler. Mais le logement les bloque parce que trouver un logement pour un mois ou deux, ce n’est pas facile. »

— Une citation de  Jessy Brisson, copropriétaire de la pharmacie Jean Coutu de Sept-Îles

Pour faire face au problème, elle a acheté une maison qu’elle a par la suite convertie en deux logements. Il s’agit d’un investissement de plusieurs centaines de milliers de dollars. C’est sûr que c’est de gros frais qu’on doit subir, mais on n’a pas le choix de le faire si l’on veut être attractif et attirer des gens, a expliqué Mme Brisson. Elle affirme aussi qu’il est difficile de trouver l’expertise nécessaire pour ce type d’emplois.

Un problème commun

Ce n’est pas la seule entreprise à vivre cette situation. C’est un problème que la firme de recrutement H360 partage également. Selon le coordonnateur régional de Recrutement H360, Wayne Malouin, le problème de main-d’œuvre est tout aussi criant que celui du logement.

Wayne Malouin prend la pose

Pour Wayne Malouin le problème de main-d’œuvre est tout aussi criant que celui du logement.

Photo : Radio-Canada / Félix Lebel

« […] on n'est pas capable non plus de pourvoir des postes localement. Il est là le problème à Sept-Îles. »

— Une citation de  Wayne Malouin, coordonnateur régional, recrutement H360

Taux d’inoccupation des logements

D'après la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), le taux d’inoccupation des logements de Sept-Îles est passé de 10 % en 2017 à 4,1 % en 2021.

Pour le maire de Sept-Îles, Steeve Beaupré, la solution doit venir des promoteurs immobiliers afin d’améliorer l’offre de logements. Alors moi ce que je demande à la population, aux entrepreneurs, aux gens d’affaires, c'est de bien vouloir se manifester, de venir nous rencontrer, les élus, d’en parler avec les conseillers, avec le maire, avec notre directeur général, pour faire en sorte qu’on ait des projets, de pouvoir développer Sept-Îles, ajoute-t-il.

D’après un reportage de Félix Lebel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !