•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un magasin agricole du Maine aide les voyageurs à se préparer pour traverser la frontière

Sue Provencher, derrière son comptoir, tient un téléphone intelligent.

Sue Provencher, gérante du magasin C&E Feeds à Calais, au Maine, aide de nombreux voyageurs à utiliser l’application canadienne ArriveCAN.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Derrière son comptoir, au Maine, la commerçante Sue Provencher aide environ une dizaine de personnes par jour à utiliser l’application ArriveCAN pour entrer au Canada.

Lorsque des agents des douanes disent à des voyageurs qu’ils ne peuvent pas entrer au Canada, c’est intimidant, explique Mme Provencher. Elle dit offrir des conseils aux voyageurs, avec le sourire, pour les aider à s’acquitter de la formalité ArriveCAN.

Sue Provencher est la gérante du magasin C&E Feeds, qui dessert l'industrie agricole à Calais, à quelques minutes de la frontière canadienne au Nouveau-Brunswick.

Le Canada a laissé tomber la plupart de ses restrictions dans le cas des voyageurs pleinement vaccinés contre la COVID-19, mais les gens qui veulent franchir sa frontière doivent toujours fournir des renseignements au préalable sur l’application ArriveCAN (Nouvelle fenêtre).

Les gens qui ne s’acquittent pas de cette obligation peuvent être refoulés à la frontière, se voir imposer 14 jours d’isolement ou une amende de 5000 $.

Des personnes refoulées à la frontière

Des voyageurs canadiens au Maine qui voulaient rentrer au Canada à St. Stephen ont commencé à s’adresser à la bibliothèque publique de Calais pour avoir de l’aide avec l'application ArriveCAN. On leur conseille maintenant d’aller au magasin C&E Feeds.

Sue Provencher explique qu’elle a commencé en aidant un client canadien de longue date qui était de retour après la réouverture de la frontière et qui ne pouvait pas rentrer au Canada. Elle explique que des gens, particulièrement des personnes âgées, n’ont pas les moyens technologiques d'utiliser ArriveCAN.

L’Agence des services frontaliers du Canada dit qu’elle laisse maintenant passer les Canadiens vaccinés en leur donnant un avertissement la première fois s’ils n’ont pas utilisé cette application.

Le porte-parole Patrick Mahaffy confirme que les agents peuvent renvoyer des voyageurs aux États-Unis en attendant qu’ils remplissent les formulaires d’ArriveCAN. Les agents peuvent donner aux voyageurs des renseignements sur les endroits où ils peuvent obtenir de l’aide, précise-t-il, mais l’Agence n’a pas d’entente formelle avec des entreprises privées pour cela.

Un défi pour certains voyageurs

C&E Feeds a acheté une tablette électronique précisément pour aider les gens à remplir les formulaires d’ArriveCAN. Le personnel leur remet ensuite un code par écrit qu’ils peuvent donner aux agents des services frontaliers.

Il s’agit habituellement de personnes âgées, de gens qui ont de la difficulté à utiliser l’application, qui n’ont pas de téléphone intelligent ou qui ignoraient que c’était une exigence, explique Mme Provencher.

Des panneaux à la frontière entre le Canada et les États-Unis.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les voyageurs entrant au Canada doivent soumettre des informations sur leur voyage et sur leur état de santé (COVID-19) par le biais de l'application ou du site Web ArriveCAN.

Photo : Radio-Canada / Alexandre Silberman

L’Agence des services frontaliers ajoute qu’elle aide aussi les voyageurs à utiliser ArriveCAN lorsque c’est possible.

Le gouvernement canadien compte utiliser cette application au moins jusqu’à la fin de juin.

Sue Provencher affirme que cette exigence est frustrante pour bien des touristes et des gens qui franchissent fréquemment la frontière, et que le magasin continuera de les aider aussi longtemps qu’il le faudra.

D’après un reportage d’Alexandre Silberman, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...