•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À quoi ressemblerait l’Assemblée législative après un scrutin proportionnel?

Le Parti progressiste-conservateur de Doug Ford n'aurait pas été majoritaire. Les libéraux ontariens auraient fait élire 30 députés plutôt que 8.

Chargement de l’image

Les pancartes électorales de différents partis dans la circonscription de Glengarry-Prescott-Russell

Photo : Radio-Canada / Denis Babin

Maud Cucchi

Les petits partis en Ontario militent depuis longtemps pour que la province adopte la représentation proportionnelle. Si ce mode de scrutin avait été instauré, le Nouveau Parti bleu et le Parti Ontario auraient décroché 5 sièges tandis que les libéraux en auraient raflé autant que le NPD ontarien : 30 chacun.

Avec le système majoritaire en vigueur, le Parti libéral ontarien a fait élire 8 députés, et le NPD, 31, alors qu’ils ont presque le même pourcentage de voix.

En cause : le mode de scrutin majoritaire qui prévaut dans toutes les provinces au Canada.

Le candidat obtenant le plus de votes dans chaque circonscription remporte les élections, même s'il détient moins de 50 % des suffrages exprimés.

La représentation proportionnelle aurait dessiné un tout autre portrait à Queen's Park.

Le Parti progressiste-conservateur de l'Ontario n’aurait pas été majoritaire, avec 51 sièges plutôt que 83, comme annoncé au dépouillement de 98,98 % des bureaux de vote.

Ce mode de scrutin aurait également favorisé le Parti vert de l'Ontario en lui octroyant huit sièges plutôt qu'un.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !