•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« La route du verre » est lancée en Mauricie

Des bouteilles de verre dans un bac de recyclage dédié à cette matière.

Des bouteilles de verre dans un bac de recyclage dédié à cette matière.

Photo : Radio-Canada / Geneviève Proulx

Radio-Canada

Le Groupe Bellemare en partenariat avec d'autres institutions de la région lance une initiative de récupération de divers contenants de verre. Une vingtaine de conteneurs de récupération de bouteilles seront installés un peu partout à travers le territoire. Il s'agit de mettre en valeur cette ressource recyclable.

Par ce projet, les responsables visent à maximiser la récupération du verre afin d'atteindre un objectif de récupération de 90 %. Selon les données avancées par le Groupe Bellemare, environ 250 000 tonnes de verre sont utilisées annuellement par les ménages québécois. Moins de 30 % sont acheminés au recyclage, déplore-t-il.

« C'est la suite logique d'autres initiatives que nous entreprenons depuis les années 2000. La route du verre, c'est la façon la plus écologique de récupérer le verre et de lui donner une seconde vie. »

— Une citation de  Serge Bellemare, président du Groupe Bellemare

En collaboration avec Énercycle, l'entreprise entend recueillir le verre dans les points de dépôt visés. Le point de dépôt volontaire qui est en place sur le boulevard des Récollets permet à lui seul de recueillir 4 à 5 tonnes de verre chaque semaine, soit l'équivalent d'à peu près 10 000 bouteilles de vin.

Les nouveaux points de dépôts seront implantés graduellement dans des emplacements clés à travers la Mauricie au cours des prochains mois, précisent les responsables. Avec une ressource non contaminée dans le bac, le taux de récupération passera de 85 à 96 %. Des contenants propres sont visés afin de préserver la qualité du verre.

Le Groupe Bellemare lance le projet La route de verre.

Une vingtaine de conteneurs seront installés à travers la région pour récupérer les contenants de verre

Photo : Radio-Canada / Marie-Ève Trudel

Un gage d'écoresponsabilité

L'entreprise Eco Bike a pour sa part obtenu une subvention de la part de la Ville de Trois-Rivières pour aller recueillir les bouteilles directement chez les restaurateurs du centre-ville. Des conteneurs seront préalablement distribués aux restaurateurs à raison de deux fois par semaine, à partir du 13 juin.

Aujourd'hui, les bouteilles sont destinées à la poubelle dans plusieurs établissements, déplore le président Michel Letarte.

Il pense que le partenariat avec le Groupe Bellemare peut générer un véritable changement de culture.

« C'est un projet unique. Je pense qu'on produit quelque chose de novateur, et qui s'exporte. Je suis extrêmement fier de cela. »

— Une citation de  Michel Letarte, président de l'entreprise Éco Bike.

Le Groupe Bellemare veut récupérer le plus de bouteilles de vin possible. Il souhaite les transformer en produits de sablage au jet, de filtration pour piscine ou encore pour en refaire des bouteilles. Le projet obtient l'appui de la Ville de Trois-Rivières. Le maire Jean Lamarche parle d'un excellent modèle d'innovation. Il se dit convaincu que le projet franchira le cadre de Trois-Rivières et représentera une réussite.

Avec les informations de Marie-Ève Trudel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !