•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les réfugiés ukrainiens peuvent désormais faire une demande d’aide financière

Une foule dans un aéroport accueille des réfugiés ukrainiens. Ils ont des drapeaux canadiens et ukrainiens dans les mains.

Les demandes ont été ouvertes juste à temps pour l'arrivée au Canada du dernier des trois vols nolisés du gouvernement en provenance d'Ukraine.

Photo : Radio-Canada / PATRICK BUTLER

La Presse canadienne

Le ministre de l'Immigration du Canada, Sean Fraser, a déclaré que les Ukrainiens qui ont fui au Canada en raison de la guerre avec la Russie commenceront à recevoir une aide financière de transition du gouvernement fédéral dans les cinq prochains jours.

Le premier ministre Justin Trudeau avait annoncé au début d'avril son intention d'offrir de l'argent aux Ukrainiens nouvellement arrivés pour les aider à s'établir au Canada.

Le paiement unique de 3000 $ par adulte et de 1500 $ par enfant sera offert aux Ukrainiens et aux membres de leur famille qui sont arrivés dans le cadre d'un programme d'urgence qui leur permet de vivre, de travailler et d'étudier au Canada pour une période allant jusqu'à trois ans.

Le gouvernement avait approuvé 120 668 demandes au 25 mai dans le cadre du programme d'urgence, et plus de 35 000 Ukrainiens sont arrivés au Canada entre le 1er janvier et le 22 mai.

Le portail devant être utilisé pour les demandes d'aide financière a été lancé jeudi et les paiements devraient être déposés directement dans les comptes bancaires des nouveaux arrivants dans les cinq jours suivant leur demande.

Les demandes ont été ouvertes juste à temps pour l'arrivée au Canada du dernier des trois vols nolisés du gouvernement en provenance de Pologne, transportant des centaines d'Ukrainiens fuyant le conflit dans leur pays.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !