•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Réduction des activités de Bitfarms sur la rue de la Pointe à Sherbrooke

Les ventilateurs de Bitfarms cachés en partie par des conteneurs.

D'immenses ventilateurs sont utilisés par Bitfarms pour refroidir les nombreux serveurs utilisés pour effectuer le calcul de données.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Bitfarms, affirme que son site de la rue de la Pointe est passé d'une consommation énergétique de 30 à 18 mégawatts.

Dans un communiqué publié mardi, l'entreprise spécialisée en forage de cryptomonnaie soutient se conformer à l'entente signée avec la Ville de Sherbrooke, l'automne dernier.

Depuis près de trois ans, des voisins du site se plaignent notamment du bruit émis par les puissants ventilateurs de l'usine située près de la rivière Magog.

Après avoir tenté à plusieurs reprises de corriger la situation, Bitfarms a finalement décidé de déménager dans de nouvelles installations dans le parc industriel. Toutefois, le déménagement n'est pas prévu dans l'immédiat.

Au total, 2500 machines qui ont été débranchées. C'est beaucoup de volume d'énergie qui n'est pas consommé. Ça a une influence directe sur le bruit, soutient le porte-parole de Bitfarms, Stéphane Bertrand.

La mise à l'arrêt de ces machines amène toutefois des impacts économiques pour l'entreprise, rappelle M. Bertrand. Par contre, on est en voie de déménager. On a deux usines qui ne sont pas pleinement opérationnelles, mais ça permet d'atténuer les pertes de la rue de la Pointe.

Selon le porte-parole, Bitfarms s'installera à trois nouveaux endroits : sur les rues Léger, Garlock et Joseph-Louis-Mathieu dans le parc industriel de Sherbrooke. Ça nous permettra de fermer le site de la rue de la Pointe. Les aménagements des nouveaux sites sont en cours. Certains génèrent déjà un peu de revenus. À notre arrivée à Sherbrooke, on avait signé un contrat de 96 mégawatts avec Hydro-Sherbrooke. À ce jour, on a toujours utilisé 30 mégawatts. Il n'y aura plus de nuisance pour les citoyens et on pourra atteindre notre pleine puissance.

Selon l'entreprise, une réunion du comité de suivi du déménagement de Bitfarms a eu lieu le 11 mai dernier. Grâce à la collaboration de la Ville de Sherbrooke et d'Hydro-Sherbrooke, les travaux permettant l'avancement du déménagement vers les nouveaux sites vont bon train.

Bitfarms doit déménager au plus tard en février 2023.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !