•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un documentaire pour sensibiliser les jeunes aux effets des médias sociaux

Un écran vidéo devant des jeunes assis au premier plan.

Le documentaire a été présenté à la presse à l'École secondaire Kénogami mercredi.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Un court documentaire pour sensibiliser les jeunes sur l’impact des réseaux sociaux a été réalisé par une travailleuse sociale de l’École secondaire Kénogami, Marie-Ève Gagné, en collaboration avec des étudiants de l'École supérieure en Art et technologie des médias (ATM) du Cégep de Jonquière.

Le documentaire établit que la dépendance aux téléphones cellulaires et aux réseaux sociaux Facebook, TikTok et autres n'est pas sans conséquence.

L'automne prochain, il sera visionné par 31 groupes de l'École secondaire Kénogami, après quoi un atelier de discussion suivra.

L'idée de produire un documentaire est venue à Marie-Ève Gagné après avoir rencontré une jeune qui souffrait de dépression. Les publications qu'elle voyait banalisant les troubles mentaux avaient beaucoup pesé sur elle.

C'est troublant parce que comment la plateforme fonctionne, ça va leur ramener ce contenu en boucle pendant des heures et des heures et c'est là que ça devient problématique et c'est là que j'ai senti l'urgence d'agir, a raconté Marie-Ève Gagné, lors du dévoilement aux médias mercredi.

Une femme donne une entrevue devant des jeunes qui discutent derrière elle.

Travailleuse sociale à l'École secondaire Kénogami, Marie-Ève Gagné a collaboré avec des étudiants de l'École supérieure en Art et technologie des médias (ATM).

Photo : Radio-Canada / Julien Gagnon

Le documentaire explique les algorithmes et les conséquences du contenu diffusé et donne des pistes de solution. Le but est de rendre les étudiants plus vigilants.

Ils ont un pouvoir, plus qu'ils ne le pensent sur le contenu qu'ils peuvent visionner, a-t-elle affirmé aussi.

La porte n'est pas fermée à le présenter à encore plus de jeunes.

Avec ATM

Des étudiants de troisième année en Production et postproduction télévisuelles du Cégep de Jonquière ont réalisé la vidéo. L'expérience a été un succès pour l'équipe de tournage.

C'était une opportunité en or pour les étudiants de travailler avec une équipe externe qui faisait le contenu et le contenu a vraiment été bien préparé, a souligné Denis Fortin, enseignant en ATM.

Des jeunes du secondaire ont contribué

En plus de travailleuses sociales et d'un ingénieur informatique, des jeunes de troisième secondaire à l’École secondaire Kénogami ont aussi participé au documentaire.

Pour eux, il était important de mettre en garde leurs camarades vis-à-vis le contenu qu'ils consomment quotidiennement. Ils ont aussi appris beaucoup du projet.

Je mettais toujours à jour mon fil d’actualités, mais là on dirait que je suis moins active, a reconnu Charly Devaux.

Avec mes amis, j’ai remarqué que c’est plus important d’être avec eux qu’être sur mon téléphone. Tu n’es pas avec eux pour être sur ton téléphone, tu es avec eux pour leur parler, a enchaîné sa consoeur Mélodie Simard.

D’après un reportage de Béatrice Rooney

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Infolettre ICI Saguenay-Lac-Saint-Jean

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Saguenay-Lac-Saint-Jean.