•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Duhaime veut rendre le transport en commun gratuit à Québec

Chargement de l’image

Le chef du Parti conservateur du Québec propose la gratuité des transports en commun à Québec.

Photo : Radio-Canada

Chargement de l’image

L’amélioration du transport en commun à Québec passe par la gratuité et non par un tramway qui « divise » et ne répond pas aux critères d’acceptabilité sociale, croit Éric Duhaime.

Le chef du Parti conservateur du Québec en a surpris plus d’un mercredi en proposant d’offrir la gratuité aux usagers du transport collectif de la capitale, une mesure davantage associée aux formations situées à gauche de l’échiquier politique.

Du même souffle, il a réitéré sa demande pour l’imposition d’un moratoire sur la construction du tramway de la Ville de Québec.

Sondage

S’appuyant sur les résultats d’un sondage commandé par son parti, il a rappelé que seulement 38 % des résidents de la région métropolitaine de recensement de Québec appuient le projet.

On ne peut pas continuer à aller de l'avant dans un projet [que] les gens ne veulent pas. C'est ça, notre point, a résumé Éric Duhaime.

Chargement de l’image

Éric Duhaime croit que l’implantation de la gratuité permettrait de vérifier s’il y a « véritablement un appétit » pour une plus grande offre de transport en commun à Québec.

Photo : Radio-Canada

Selon lui, la gratuité, jumelée au moratoire, permettrait d’augmenter la fréquentation du transport en commun à Québec dès maintenant, sans avoir à attendre la mise en service du tramway.

Projet hasardeux

En plus d’éviter les milliards de dollars d’investissements nécessaires à sa construction et les coupes de centaines d’arbres matures le long du tracé, sa proposition, dit-il, se traduirait par une économie moyenne de 1000 $ par année pour chaque usager.

« Je pense que la gratuité est davantage porteuse d'avoir un résultat pour augmenter le transport en commun que d'investir plus de 4 milliards de dollars dans un projet hasardeux. »

— Une citation de  Éric Duhaime, chef du Parti conservateur du Québec

Éric Duhaime a d’ailleurs annoncé que son parti allait tenir une manifestation le 9 juin pour exiger un moratoire sur le tramway.

Chargement de l’image

Le Parti conservateur du Québec réclame un moratoire sur la construction du tramway. (Archives)

Photo : Gracieuseté : Ville de Québec

La formation municipale Québec 21, qui s’oppose également au projet de tramway de l’administration Marchand, a l’intention d’y participer.

Pas le bon projet pour Québec

C’est le moment de s’exprimer pour la population qui n’est pas convaincue que c’est le bon projet pour Québec. Après avoir utilisé tous les leviers possibles au municipal, le débat est maintenant sur la scène provinciale, a déclaré le chef du parti, Éric Ralph Mercier.

De son côté, la cheffe de Transition Québec, Jackie Smith, a réagi en affirmant qu’Éric Duhaime semblait oublier que le tramway allait créer 19 000 emplois et générer plus de 3 milliards d’investissements.

C’est un faux dilemme d'avoir à choisir entre le tramway, un projet rentable, et la gratuité du transport en commun, a fait valoir la conseillère de Limoilou.

Avec la collaboration d’Olivier Lemieux

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !