•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouveau marché d’été à Saint-Boniface tous les jeudis

Le pont piétonnier de l'Esplanade Riel avec son local.

L'e marché prendra place sur l'Esplanade Riel du 2 juin au 25 août.

Photo : Radio-Canada / Simon Deschamps

Le Conseil de développement économique des municipalités bilingues du Manitoba (CDEM) invite les résidents de Saint-Boniface, les autres Winnipégois et les touristes à découvrir les artisans locaux lors d’un nouveau marché estival.

L'événement qui se tiendra tous les jeudis sur l’Esplanade Riel est un partenariat avec Tourisme Riel et le Réseau en immigration francophone du Manitoba (RIFM).

C’est un projet qui s’inscrit dans le cadre des jeudis de la francophonie. L’idée c’est de dire, les jeudis c’est à Saint-Boniface que ça se passe !, explique Erwan Bouchaud, directeur du développement économique, communautaire et touristique au CDEM, en entrevue à l’émission Le 6 à 9.

On a aussi les jeudis en musique de Tourisme Riel et le Patio 340 qui ouvre ce jour-là également, ajoute M. Bouchaud.

Le marché aura lieu de 17 h à 21 h, juste avant la projection d’un film en français à la cathédrale Saint-Boniface, dans le cadre du Cinéma sous les étoiles.

Par ailleurs, c’est ce rendez-vous hebdomadaire qui a donné lieu à la création du marché estival. Beaucoup de vendeurs sont venus nous voir, car ils voyaient la foule réunie à la cathédrale, raconte le directeur. Ils nous ont dit qu’ils aimeraient avoir un kiosque à proximité pour vendre leurs produits.

Le marché proposera des produits très divers. On pourra y acheter des fleurs de Norwood Florist, la sauce piquante de Komera Inc, les corsets sur mesure d’Inspire D'Elykia faits par Marie Rosette Mikulu, etc.

Au total, une trentaine de vendeurs seront présents du 2 juin au 25 août. Selon Erwan Bouchaud, cela leur permettra de tester le marché, car ils viennent souvent voir le CDEM avec des idées de produits, mais sans savoir si cela va plaire. Si la réponse est bonne, ils vont pouvoir envisager d'avoir pignon sur rue dans le futur !

Avec les informations de Patricia Bitu Tshikudi

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !