•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un autre retard pour la construction du centre aquatique de Rouyn-Noranda

Le croquis présente des familles qui marchent en direction d'un centre aquatique.

La Ville prévoit la construction d'un centre aquatique adjacent au Cégep et à l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue.

Photo : Ville de Rouyn-Noranda

Pour la deuxième fois en moins d'un mois, des délais s’ajoutent à la construction du futur centre aquatique de Rouyn-Noranda.

La Ville a annulé lundi l’appel d’offres visant à trouver une firme d’ingénierie.

La mairesse de Rouyn-Noranda, Diane Dallaire, croit que plusieurs raisons peuvent expliquer que la Ville n’ait reçu aucune soumission pour la conception de plans et devis de type ingénierie.

Je pense vraiment que c’est un contexte au niveau de l’ingénierie, peut-être un surplus de contrats, un manque de personnel. On sait qu’à plusieurs endroits, c’est problématique, mentionne-t-elle.

Les conseillers municipaux sont assis autour d'une table pour la tenue du conseil.

Les membres du conseil municipal ont convenu d'annuler l'appel d'offres concernant « le mandat d'ingénierie nécessaire à la préparation d'un devis de performance pour la construction d'un centre aquatique ».

Photo : Radio-Canada / Andréi Audet

Il s’agit du deuxième appel d’offres en lien avec la construction du centre aquatique à se voir annulé en l’espace de trois semaines. Le 10 mai, la Ville avait été contrainte d’annuler un appel d’offres pour recourir aux services d’une firme d’architecture, faute de soumissionnaire.

Lors de l’annulation d’un appel d’offres, l’administration municipale doit en rédiger un nouveau, ce qui peut prendre un certain temps. Dans le cas des services d'ingénierie, la Ville confirme qu’il est déjà réécrit.

Malgré les problèmes rencontrés ces dernières semaines quant aux appels d’offres, la mairesse a bon espoir que le centre aquatique ouvrira ses portes dans les délais prévus initialement, soit en 2024.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !