•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les élèves de l’école D’Iberville terminent deuxièmes au provincial de sport électronique

Des élèves devant leur écran d'ordinateur dans un local en train de jouer à un jeu vidéo.

Les élèves de l’équipe de sport électronique du Cuivre & Or lors de la finale du championnat provincial.

Photo : Radio-Canada / Jean-Michel Cotnoir

Les élèves de l'école D'Iberville de Rouyn-Noranda sont arrivés juste à court en finale du championnat provincial de sport électronique.

Les représentants du programme Cuivre & Or ont baissé pavillon trois manches à deux contre l’équipe des Grizzlys de l’école secondaire Louis-Jacques-Casault, à Montmagny, au jeu Overwatch.

Représentant de la formation rouynorandienne, Mathias Roy souligne que son équipe termine tout de même la saison avec le sentiment du devoir accompli.

On a eu une vraiment bonne saison. On a juste perdu une fois à cause d’un forfait et on s’est rendus jusqu’en finale. La demi-finale a été très très serrée, ça a été en prolongation et on l’a gagnée. Par exemple, la finale on l’a perdue, je suis un peu déçu pour celle-là, mais si on regarde l’ensemble, c’était une très belle saison, affirme-t-il.

L’entraineur-chef de l’équipe, Gabriel Arseneault, soutient que les bonnes performances de son équipe sont le fruit de plus de deux années de préparation.

Ça a commencé en 2020, parce que j’ai des joueurs que ça fait trois ans que j'entraîne. En 2020, on a été deuxièmes au provincial et en 2021, la COVID a tout annulé. En 2022, on voulait donner une grosse poussée, on voulait vraiment gagner pour pouvoir dire qu’on est vraiment les meilleurs, exprime l’entraineur.

Gabriel Arseneault dans un local avec des élèves jouant à l'ordinateur

Gabriel Arseneault, entraineur-chef de l’équipe de sport électronique du programme Cuivre & Or à l’école D’Iberville

Photo : Radio-Canada / Jean-Michel Cotnoir

Une question d’équilibre

Pour Gabriel Arseneault, il est impératif que les joueurs de son équipe maintiennent un équilibre sain entre le jeu et les autres aspects de leur vie.

On a une politique très stricte d’équilibre, il faut que ça aille bien à l’école, il faut que côté sports, il y ait un minimum. On fait de la musculation 40 minutes avant chaque pratique et les jeunes tiennent à le faire, soutient-il.

« C’est vraiment une question d’équilibre. Un corps sain c’est un esprit sain. »

— Une citation de  Gabriel Arseneault

Depuis qu’il entraine l’équipe, M. Arseneault indique avoir reçu de bonnes rétroactions de la part de l’école et des parents.

Ils me disent que leurs joueurs sont plus raisonnables, ils jouent encore aux jeux vidéo, mais à des heures qui sont moins extrêmes. Alors c’est beaucoup beaucoup de positif, ça a fait que du bien et l’école aussi est très contente, dit-il.

Avec cette présence en finale du championnat provincial, Gabriel Arseneault croit que les joueurs de son équipe connaissent maintenant les sacrifices nécessaires afin d’obtenir du succès, et qu’ils pourront transposer ces acquis dans leurs études et leur carrière.

J’aime beaucoup quand je donne la théorie faire des comparaisons avec la vraie vie. Quand il arrive un problème dans la vie, qu’est-ce que tu fais? Il faut que tu t’adaptes. Il y a aussi beaucoup de décisions qui doivent être prises vraiment rapidement. C’est beaucoup de choses comme ça qui peuvent être un plus pour la vie des joueurs, conclut-il

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !