•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des fraises seraient en cause dans une épidémie d’hépatite A en Saskatchewan et en Alberta

Chargement de l’image

Toute personne qui pense avoir été exposée à ces fraises biologiques ou qui présente des symptômes d'une infection au virus de l'hépatite A doit consulter un professionnel de la santé.

Photo : Radio-Canada / Jean-Claude Taliana

Radio-Canada

L’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) enquête sur le rôle probable de fraises importées dans une épidémie d’hépatite A en Saskatchewan et en Alberta après que 10 cas ont été confirmés dans les deux provinces.

Selon l’organisme, les personnes concernées auraient mangé des fraises biologiques importées. Celles-ci auraient été vendues dans des magasins CO-OP des deux provinces dans la période du 5 au 9 mars 2022.

En date du 27 mai, l’ASPC a confirmé six cas en laboratoire en Saskatchewan, et quatre, en Alberta. Selon les autorités, ces personnes sont tombées malades entre le début et la mi-avril 2022.

Quatre victimes, âgées de 10 à 75 ans, ont été hospitalisées, mais aucun décès n’a été signalé.

Actuellement, l'ASPC collabore avec ses partenaires provinciaux en santé publique, l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) et Santé Canada pour enquêter sur cette éclosion. Pour l'instant, aucun rappel d'aliments n'a été effectué.

Précautions

Bien que les fraises en cause ne soient plus vendues au Canada, l’ASPC et ses partenaires, Santé Canada et l’Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA), demandent aux gens de vérifier leurs congélateurs.

Toutes fraises congelées de ce genre, ou bien qui n’indiquent pas de sources claires doivent être jetées.

Les spécialistes rappellent l’importance de bien se laver les mains et de désinfecter tous les endroits, les appareils et les contenants en contact avec les fraises.

Selon l'ASPC, la plupart des gens se rétablissent complètement d'une infection par l'hépatite A, mais que le risque de complications graves augmente avec l'âge.

Ils demandent au public de surveiller les symptômes suivants : 

  • fièvre
  • perte d'appétit
  • nausées et vomissements
  • crampes d'estomac ou douleurs abdominales
  • jaunisse (jaunissement de la peau et des yeux)

Les symptômes apparaissent généralement de 14 à  28 jours après l'exposition, mais ils peuvent aussi apparaître jusqu'à 50 jours plus tard.

Toute personne qui pense avoir été exposée à ces fraises biologiques ou qui présente des symptômes d'une infection par l'hépatite A doit consulter un professionnel de la santé.

Avec les informations de Daniella Ponticelli

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !