•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Terre-Neuve-et-Labrador célèbre sa journée provinciale de la francophonie

La ville de Saint-Jean à Terre-Neuve veut accueillir une nouvelle école francophone.

Le 30mai, c’est la Journée provinciale de la francophonie à Terre-Neuve-et-Labrador.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le 30 mai, c’est la Journée provinciale de la francophonie à Terre-Neuve-et-Labrador. Afin de souligner l’occasion, des membres de la communauté francophone se sont réunis à Saint-Jean, lundi.

« Il est incontestable que l’histoire de la francophonie canadienne commence à Terre-Neuve, dans ce berceau maritime qu’ont fréquenté les pêcheurs français dès 1504. »

— Une citation de  Liane Roy, présidente de la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada

La vice-présidente de la Fédération des francophones de Terre-Neuve-et-Labrador, Danielle Morin, rappelle que la province enregistre l’une des plus petites communautés de langue officielle en situation minoritaire au Canada.

On a de bonnes raisons de le fêter, clame-t-elle.

Drapeau avec trois bandes inégales de bleu, blanc et rouge. Deux voiles jaunes sont placées sur la ligne entre les bandes blanc et rouge.

Drapeau des communautés francophones et acadiennes de Terre-Neuve-et-Labrador (Canada)

Photo : Gaël Corbineau

Selon le dernier recensement, la communauté francophone de moins de 3000 personnes est néanmoins en train de grandir. Une situation qui s'explique en partie par l’immigration de personnes qui parlent le français.

Ces nouveaux arrivants ont d’ailleurs permis de renforcer les organismes francophones de la province, en constant développement.

Miser sur l’immigration

Comme la population de Terre-Neuve-et-Labrador est à la baisse, la province souhaite tripler le nombre d'immigrants d’ici 2026 afin d’enrayer le déclin.

La ministre des Affaires francophones de Terre-Neuve-et-Labrador, Sarah Stoodley, espère que la venue d'immigrants francophones continuera de faire grandir la communauté francophone dans la province.

Sarah Stoodley.

Sarah Stoodley a indiqué lundi son désir de voir plus de contenu bilingue sur le site Internet de la province.

Photo : Radio-Canada

Comme elle, d’autres acteurs de la communauté francophone y voient une occasion en or.

Nous poussons [pour] qu’ils invitent des immigrants francophones, explique le président du Conseil scolaire francophone provincial de Terre-Neuve-et-Labrador, Michael Clair.

D’après le reportage de Kyle Mooney

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...