•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ghislain Brown-Kossi, artiste pop et pétillant

L'artiste Ghislain Brown-Kossi tenant une de ses oeuvres et souriant à la caméra.

Portrait de l'artiste vancouvérois Ghislain Brown-Kossi. Réalisation Pierre Beaudoin

Photo : Radio-Canada / Pierre Beaudoin

Radio-Canada

La carrière de l’artiste Ghislain Brown-Kossi a été propulsée comme le bouchon d'une bouteille de champagne, soudainement et avec éclat. Cinq ans à peine après avoir décidé de se lancer dans la peinture, le Vancouvérois d'adoption fait déjà son entrée dans des galeries d'art au Canada et aux États-Unis.

Né à Lyon, en France, de parents ivoiriens, Ghislain Brown-Kossi a toujours exploré différentes formes d’art.

Après s’être lancé dans le milieu de la mode en créant sa propre collection de vêtements, il cherchait des façons de s’exprimer autrement.

Je n'ai pas fait d’école d’art. Je suis autodidacte. Je fais vraiment les choses comme je le sens.

Ghislain Brown-Kossi pose devant ses œuvres.

L'artiste Ghislain Brown-Kossi dans son atelier de Vancouver.

Photo : Radio-Canada / Pierre Beaudoin

L'artiste au regard vif et curieux a exploré la photographie, la sculpture et les collages, mais c’est la peinture qui l’a séduit à son arrivée à Vancouver, en 2017, et particulièrement l’art abstrait.

J’ai beaucoup travaillé pour ne pas ressembler aux autres. Il faut essayer de trouver quelque chose d’unique. Et, je pense que mon art est unique, car les gens me disent qu’ils n'ont jamais vu ça. En fait, mes œuvres me ressemblent.

« Je me suis défini comme un artiste pop archéologique. »

— Une citation de  Ghislain Brown-Kossi, artiste-peintre

Variations sur des thèmes

Ghislain Brown-Kossi présente son espace de travail au réalisateur Pierre Beaudoin.

L'artiste Ghislain Brown-Kossi dans son atelier de l’île Granville, à Vancouver.

Photo : Radio-Canada / Alexandre Lamic

Les paysages ou les natures mortes ne l'intéressent pas. Il tire davantage son inspiration de la mode.

« C’est la mode qui m’a permis d’être moi-même et non en conformité avec les autres. »

— Une citation de  Ghislain Brown-Kossi

Ghislain Brown-Kossi confectionne ses œuvres en série, comme une collection de vêtements. Plusieurs variations sur un thème que, parfois, il met des mois à bien cerner.

Il y a donc beaucoup de travail et de recherche en amont, avant même qu’il ne touche à un pinceau.

La première étape de ma création, c’est beaucoup de lecture. Je passe beaucoup de temps à lire des livres. Notamment, sur la culture africaine, écrit par des Africains. Et ça me permet d’avoir des idées. Ensuite, je regarde ce qui se fait dans la mode ou même d’autres artistes, des mentors. Je crée un dossier sur mon ordinateur avec toutes ces idées. Ensuite, je fais des tests sur de petits formats et, en fonction de ce qui sort, je vais sur de plus gros formats.

La communication dans l'art

Ce qu’il explore dans ces oeuvres, c’est la communication. « En échangeant avec les autres, on apprend et on grandit. »

Le lancement d'une nouvelle exposition est un bon endroit pour rencontrer des gens de partout.

L'artiste explique son art aux visiteurs.

L'artiste Ghislain Brown-Kossi discute avec le public durant son exposition à la galerie Kostuik.

Photo : Ghislain Brown-Kossi

J’adore les expositions, le contact avec les gens et avoir leur point de vue, ce qu'ils ressentent.

Lors de son exposition Believe en 2021, plus de la moitié des œuvres exposées se sont vendues, et l’artiste continue toujours d’explorer cette série.

Toutefois, Ghislain Brown-Kossi rêve déjà d'entreprendre la prochaine.

Puisque mes premières séries ont eu beaucoup de succès, je n’ai pas eu beaucoup de temps récemment pour faire de la recherche. Et c’est quelque chose qui m'intéresse.

De Vancouver à Halifax

Ghislain Brown-Kossi est maintenant représenté par trois galeries d'art, à Vancouver, à Halifax et aux États-Unis, dans l’Idaho.

Au centre-ville de Vancouver, ses oeuvres font présentement partie d'une exposition collective à la galerie Kostuik, qui marque les 25 ans de cette galerie d'art.

Ghislain Brown-Kossi fera également partie de l’édition de juillet du prestigieux magazine d'art contemporain Create! Magazine, qui met en lumière les créateurs émergents et en milieu de carrière de partout dans le monde.

Une nouvelle exposition solo est prévue au Centre culturel francophone de Vancouver en janvier 2023.

Portail de L'atelier culturel.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !