•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le CISSS des Îles anticipe un déficit budgétaire de 6,3 M$

Le CISSS et l'hôpital des Îles-de-la-Madeleine situés sur les berges du Saint-Laurent.

Le CISSS des Îles-de-la-Madeleine (archives)

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

La direction du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Îles-de-la-Madeleine prévoit un déficit budgétaire de 6,3 millions de dollars pour l’année financière 2022-2023.

Ce manque à gagner est attribuable en grande partie, environ 90 % du déficit, à l’embauche importante de main-d’œuvre indépendante et à l’augmentation de l’assurance salaire.

Selon la PDG, Sophie Douchet, ces travailleurs sont appelés à la rescousse pour remplacer des employés qui partent à la retraite ou en congé de maternité.

Coût de la main-d’œuvre indépendante

  • Année financière 2017-2018 : 107 000 $
  • Année financière 2022-2023 : 4 500 000 $ (coûts anticipés)

    Source : CISSS des Îles

En ce qui concerne l’assurance salaire, les dépenses à elles seules sont estimées à un million de dollars pour la prochaine année financière. Selon le CISSS, ce montant a presque doublé en trois ans.

La pandémie de COVID-19 explique cette explosion des coûts, selon la PDG. Mme Doucet cite en exemple les mois de mars et d'avril, deux mois particulièrement difficiles durant lesquels 247 employés avaient contracté le virus, soit 40 % des effectifs du CISSS.

Sophie Doucet est derrière un ordinateur, à un bureau.

La présidente-directrice générale du CISSS des Îles, Sophie Doucet

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

En septembre, le CISSS a adopté un plan de redressement budgétaire de 2,5 millions de dollars d'ici 2023, mais pour l'instant les résultats escomptés ne sont pas au rendez-vous.

Selon la Loi sur l'équilibre budgétaire du réseau public de la santé et des services sociaux, les établissements de santé ne sont pas autorisés à présenter des budgets non équilibrés.

Cependant, Sophie Doucet refuse d'effectuer des compressions dans les services à la population. Elle s’attaquera aux causes premières du recours à cette main-d’œuvre indépendante, un problème dans de nombreuses régions de la province. Il y a des chantiers majeurs qui sont en cours même à l'échelle nationale, dit-elle.

La PDG mise sur la beauté de l'archipel pour attirer de nouveaux travailleurs, mais des défis doivent d'abord être relevés.

« Il y a des gens qui sont intéressés à venir travailler ici. Mais, parallèlement à ça, on a un problème de logements. Donc, il va falloir aussi s'attaquer à ce problème-là. »

— Une citation de  Sophie Doucet, PDG du CISSS des Îles

Cet hiver, le CISSS a fait l’acquisition de l'auberge Madeli dans le but d'héberger les travailleurs de la santé et de créer des espaces de bureau.

La façade d'un hôtel avec une pancarte où il est écrit "Auberge Madeli - Hôtels Accents".

L'auberge Madeli a été achetée par le CISSS l'hiver dernier (archives).

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Ça ne sera pas suffisant, affirme le CISSS qui cherche d’autres endroits pour loger les employés. L'entité songe même à des projets immobiliers.

Pour arriver à régler le problème de logement, Sophie Doucet précise qu’il faut être patient. On est plus dans le moyen terme. Donc, je dirais peut-être plus 24 mois.

Dans son budget 2021-2022, le CISSS des Îles prévoyait un déficit de 4,8 millions de dollars. Selon ses derniers chiffres, l'établissement estime maintenant à 671 000 $ son déficit, bien qu'il n'ait pas encore clôturé officiellement l'exercice financier. De nouvelles sources de financement et certaines dépenses ont été revues à la baisse ce qui a permis de se rapprocher quelque peu de l'équilibre budgétaire.

Les revenus totaux du CISSS des Îles s’élèvent à un peu plus de 84 millions de dollars.

Radio-Canada s'est adressée au ministère de la Santé et des Services sociaux et à son ministre Christian Dubé au sujet de ces déficits, mais n'avait pas encore obtenu de réponse au moment de publier ce texte.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !