•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une saison des mariages achalandée cet été

Deux mains de mariés dont l'une échange une bague à l'autre.

La transformation des cérémonies de mariage en pleine pandémie.

Photo : Shutterstock / KirylV

Radio-Canada

Après deux années de restrictions sanitaires, les couples peuvent enfin se dire « oui » entourés de leurs proches et de leurs amis. L'agenda des organisateurs et des différentes salles de réception de la région affiche déjà complet pour l’été.

C’est avec bonheur et soulagement que Mariève Tremblay pourra finalement profiter du grand jour avec son conjoint le 4 juin, après avoir repoussé son mariage d’une année.

C'est dur de réaliser que ça s'en vient vraiment. C'est la semaine prochaine! Je pense que je vais m'en rendre compte seulement avant de rentrer dans l'église , mentionne-t-elle, fébrile.

Comme Mariève, de nombreux couples ont remis à plus tard leur projet de mariage ces deux dernières années. Avec la levée des restrictions, l’agenda de la copropriétaire de Hop mariage, Patricia Dufour, est rempli.

Je suis très heureuse de vous répondre que oui, le calendrier de mariages est plein cet été!, explique-t-elle. Je n’ai pas fait le décompte, mais je vous dirais que Hop mariage va sillonner les routes du Saguenay-Lac-Saint-Jean tout l'été, et pratiquement toutes les semaines.

Le célébrant de mariage, Claude Boutin, a aussi un calendrier bien fourni pour la saison estivale. Occasionnellement, il ira jusqu’à célébrer trois mariages dans une même journée.

Les propriétaires de salles de réception partagent l'enthousiasme des organisateurs. La saison des mariages 2022 est d’ailleurs complète au Domaine le Cageot, à Jonquière.

Un homme parle dans une salle de réception.

Pierre-Philippe Tremblay, président-directeur général du Domaine Le Cageot

Photo : Radio-Canada / Romy Boutin St-Pierre

Ce qu'on sent comme engouement, c'est les années à venir, donc 2023, 2024. Je soumissionne pratiquement jusqu'en 2025 , ajoute le propriétaire, Pierre-Philippe Tremblay.

Les couples qui souhaitent s'unir cet été et qui n'ont toujours pas planifié leur mariage devront faire preuve de souplesse et de patience.

Patricia Dufour et Claude Boutin vont même jusqu’à encourager les futurs mariés à choisir une date moins achalandée que le samedi, afin de pouvoir célébrer leur union plus rapidement.

J'ai déjà fait des célébrations un mercredi après-midi, c'était magnifique, en plein été. Je dirais qu’il reste de la place, car si les gens me contactent, je vais leur suggérer le dimanche, parce que c’est plus accessible, il y a plus de places , souligne Claude Boutin.

Selon un reportage de Kenza Chafik.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !