•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Nouvelle-Écosse émet un avertissement d’algues bleu-vert

Chargement de l’image

Les algues bleu-vert produisent des toxines qui peuvent être dommageables pour la santé des humains et des animaux.

Photo : Ministère de l’Environnement et du Changement climatique de la Nouvelle-Écosse

Radio-Canada

Une couche d’algues bleu-vert a été signalée dans un ruisseau entre le Grand Lake Shubenacadie et le lac Fish, en Nouvelle-Écosse.

C’est le premier avertissement d’algues bleu-vert cette année dans la province.

La présence de cette algue a été détectée dans toutes les régions de la province. Dès qu’elle apparaît dans un cours d’eau, elle peut commencer à proliférer lorsque les conditions sont réunies, indique la porte-parole de la direction des eaux du ministère de l’Environnement et du Changement climatique de la Nouvelle-Écosse, Elizabeth Kennedy.

La pluie et le vent pourraient également déplacer cette couche d’algue vers les côtes.

Comme le Grand Lake Shubenacadie est une source d’eau pour plusieurs citoyens de la province, Elizabeth Kennedy lance un appel à la vigilance.

Boire de l’eau contaminée aux algues bleu-vert peut entraîner des maux de tête, de la fièvre, des nausées, de la diarrhée et des douleurs abdominales.

De plus, toucher ces algues peut causer des éruptions cutanées.

Elizabeth Kennedy souligne que la province pourrait voir de plus en plus de ces algues, entre autres en raison du réchauffement climatique, puisque la chaleur contribue à la prolifération des cyanobactéries.

Les gens sont invités à communiquer avec le ministère de l’Environnement et du Changement climatique s’ils aperçoivent des algues bleu-vert.

D’après le reportage de Vernon Ramesar de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !