•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des journalistes radio-canadiens honorés par l’Association canadienne des journalistes

Chargement de l’image

L'équipe des «Décrypteurs» a remporté un prix dans la catégorie Nouvelles écrites au Gala de l'ACJ.

Photo : Radio-Canada / Jean-Claude Taliana

Radio-Canada

CBC/Radio-Canada s'est illustrée aux Prix ACJ, remis par l'Association canadienne des journalistes, samedi.

L'équipe formée des journalistes Jeff Yates, Nicholas De Rosa, Brigitte Noël et Roberto Rocha et de la designer graphique Sophie Leclerc a remporté un prix dans la catégorie Nouvelles écrites pour son enquête intitulée Un empire montréalais de l'arnaque en ligne.

Ce reportage lève le voile sur l'empire d'un richissime Montréalais, Philip Keezer, qui génère des millions de dollars annuellement grâce à une offre trompeuse de concours, de films, de concerts virtuels et d’événements sportifs.

Une autre équipe de Radio-Canada était représentée dans cette même catégorie : celle des journalistes Justine de L'Église, Mélanie Meloche-Holubowski et Bernard Leduc, et des développeurs web Martin Labbé et Mykaël Adam, à qui l'on doit l'article « C'est notre seule arme » : ils ont braqué leur caméra sur les abus policiers.

Angie Landry a quant à elle remporté le prix En-Tête pour le reportage en santé mentale au travail pour son récit numérique Parler du suicide pour la suite du monde. Elle y explore la détresse ressentie par les travailleurs sociaux durant la pandémie.

De leur côté, nos collègues de CBC Podcasts ont remporté le prix dans la catégorie Média en ligne pour leur reportage d'infiltration au sein d'un groupe de suprématistes blancs au Manitoba.

D'autres journalistes radio-canadiens figuraient parmi les finalistes. Valérie Ouellet et Naël Shiab étaient en lice avec Sylvène Gilchrist dans la catégorie Journalisme de données pour leur article Voici pourquoi les élus ne ressemblent pas aux Canadiens.

De son côté, la journaliste Matisse Harvey était finaliste dans la catégorie Prix de la réconciliation pour son article Grise Fiord : le voyage au bout de soi, publié pour Radio-Canada Grand Nord.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !