•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Portes ouvertes Toronto revient avec plus de 100 lieux à visiter

Chargement de l’image

La station de métro Lower Bay, située sous la station Bay, est habituellement fermée au public.

Photo : Radio-Canada / Stella Dupuy

Radio-Canada

À Toronto, plusieurs bâtiments emblématiques et des lieux inusités ouvrent leurs portes au public cette fin de semaine.

L’événement Portes ouvertes Toronto (Doors Open Toronto) est une célébration annuelle de l’architecture et de l’espace public dans la métropole.

Les visites, pour une bonne partie guidées, et les activités qui se déroulent sous le thème du renouveau ont commencé samedi et continueront dimanche, de 10 h à 17 h. Selon les organisateurs, l’événement cherche cette année à mettre en avant le fait que la société prend conscience des iniquités et des injustices sociales.

Le public peut visiter plus de 100 sites, qui se distinguent notamment par leur architecture ou encore par leur importance culturelle.

Les participants peuvent ainsi avoir accès à des zones exclusives de certains bâtiments, comme le bureau du maire et la salle du conseil municipal de l’hôtel de ville.

Chargement de l’image

Le bureau du maire de Toronto, John Tory, fait partie des pièces accessibles dans l'hôtel de ville à l'occasion de Portes ouvertes.

Photo : Photo fournie par la Ville de Toronto

La Torontoise Marianne Symones avait hâte de renouer avec Portes ouvertes, qui avait été annulé les deux dernières années en conséquence des restrictions sanitaires.

C’est bien de découvrir la ville où on habite. Il y a toutes sortes de coins inconnus, dit-elle sur le carré Nathan Phillips.

En ouvrant les portes au public, les gens peuvent visiter des espaces dans lesquels ils ne se sentent habituellement pas chez eux, décrit Jeanne Holmes, responsable de la programmation des événements culturels de la Ville.

Les curieux peuvent notamment visiter certains endroits qui sont habituellement inaccessibles au public, comme la station de métro Lower Bay, fermée au public depuis 1966.

Chargement de l’image

Scott Haskill est porte-parole de la CTT.

Photo : Radio-Canada / Stella Dupuy

C’est notre station fantôme ici à Toronto, présente le porte-parole de la Commission de transport de Toronto Scott Haskill. 

C’est comme si c’était une légende urbaine, alors que l’endroit a attiré plusieurs tournages de films au fil des ans.

D’autres morceaux d’histoire sont présentés aux visiteurs. Le bureau de poste du 260, rue Adélaïde Est, est ainsi le plus vieux de la ville et même le plus ancien encore en activité au pays, présente sa directrice Kat Akerfeldt.

Chargement de l’image

« C'est merveilleux de voir autant de monde ce week-end », s'enthousiasme Kat Akerfeldt, directrice du bureau de poste et musée.

Photo : Radio-Canada / Stella Dupuy

L’édifice construit en 1833 a fait l’objet d’une telle attention au fil des ans qu’une partie de son espace a été aménagée en musée.

J’aime le fait que les gens puissent rentrer et découvrir notre histoire, poursuit Mme Akerfeldt, qui est aussi historienne. Pour elle, Portes ouvertes est un excellent moyen de faire découvrir l’héritage culturel de la Ville Reine.

Avec les informations de Stella Dupuy

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !