•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Santé mentale et recherche de financement : les priorités du Réseau santé en français

Chargement de l’image

La consultante Justine Aubut-Beaudry fait une présentation portant sur la santé mentale, un dossier qui a retenu l'attention du Réseau Santé en français de la Saskatchewan en 2021-2022.

Photo : Radio-Canada / Jérémie Turbide

Radio-Canada

La santé mentale, qui a été un dossier prioritaire du Réseau Santé en français de la Saskatchewan (RSFS) au cours de la dernière année, restera au centre des préoccupations de l’organisme en 2022-2023.

Le RSFS a tenu son assemblée générale annuelle samedi matin à l’École canadienne-française de Saskatoon, dans le cadre du Forum Santé Vitalité 2022 qu’il organisait conjointement avec l’organisme Vitalité 55+.

C’était une première rencontre en présentiel en deux ans pour les membres du réseau, dont une trentaine étaient présents à l’AGA.

Au programme de l’assemblée, le RSFS a présenté un rapport des activités de la dernière année.

Le président, Abdoulaye Yoh, a souligné l’importance de la santé mentale et de la petite enfance pour son organisme.

Tout ce qui est lié à la santé mentale, ce sont des projets dont on est vraiment fiers, a-t-il déclaré, en précisant être tout aussi fier des projets en petite enfance.

Parce que quand on a une petite enfance en santé, on les voit grandir en santé également. Donc, ce sont vraiment, je dirais, ces deux projets-là, petite enfance et également toutes les formations en santé mentale, dont nous sommes fiers.

La santé mentale demeurera prioritaire pour la prochaine année et l’organisme cherchera à identifier davantage de personnes bilingues qualifiées dans le réseau de la santé.

Le RSFS cherchera aussi des personnes capables d’offrir des services en français à la population fransaskoise.

Cependant, Abdoulaye Yoh a expliqué à l'assemblée que le Réseau aura un défi à relever pour atteindre ses objectifs.

C’est au niveau des ressources financières, a-t-il précisé. Donc, on fait des mains et des pieds. Je dirais que cette année est une année de transition pour le réseau parce qu’on va rentrer dans un prochain cycle de financement pour 2023 à 2028, et là, on va aller chercher plus de fonds pour pouvoir mener à bien notre mandat.

Chargement de l’image

Des membres du conseil d'admnistration du Réseau Santé en français de la Saskatchewan, qui a tenu son assemblée générale annuelle le 28 mai. Le président Abdoulaye Yoh est en haut à droite.

Photo : Radio-Canada / Jérémie Turbide

Les consultations sont déjà amorcées afin d’obtenir un financement quinquennal, notamment de la part de Santé Canada.

Le RSFS mise sur le soutien pluriannuel afin d’éviter d’épuiser ses ressources en répétant constamment les démarches de financement à court terme.

Avec les informations de Jérémie Turbide

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !