•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Université de Moncton renoue avec la collation des grades

Cette tradition mise de côté pendant deux ans a rassemblé les diplômés en personne.

L'ensemble de la salle prise en photo. Les diplômés sont vêtus de leur toge et assis sur des chaises.

Collation des grades à l'Université de Moncton le 28 mai 2022.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Pour la première fois depuis 2019, les diplômés de l’Université de Moncton ont pu célébrer en personne la collation des grades.

Ce cérémonie a été mise de côté en 2020 et 2021, en raison des inquiétudes associées à la transmission de la COVID-19. Les diplômés de ces deux cohortes ont été invités à se joindre à celle de 2022.

Fierté et allégresse étaient palpables. Après des parcours universitaires atypiques, ponctués de nombreuses sessions en ligne, se retrouver sur le campus pour la remise des diplômes a fait bien des heureux.

Chargement de l’image

Après tant de cours virtuels, « il y a du monde qu'on voit pour la première fois », a déclaré André Gallant.

Photo : Radio-Canada

C'est sur les deux dernières années, c'était pas mal en ligne, donc on ne voyait pas grand monde, dit André Gallant, diplômé en biochimie.

Ça fait du bien de voir les visages. Il y a du monde qu'on voit pour la première fois!

Chargement de l’image

Tiney Audrey Vahard.

Photo : Radio-Canada

De participer à ce rituel en personne fait toute la différence du monde, selon Tiney Vahard, diplômée en science politique.

Les parents sont là, puis il y a du bruit, expliquait-elle. J'ai ma famille qui a quitté en Afrique de l'Ouest pour venir me voir. C'est comme 24 heures d'avion. Je suis vraiment très fière d'eux, et très fière de moi d'avoir pu travailler assez pour avoir mon diplôme.

Chargement de l’image

Danielle LeBlanc.

Photo : Radio-Canada

On se compte chanceux de pouvoir vivre ça en personne, mentionne de son côté Danielle LeBlanc, diplômée en criminologie. Finalement, tous nos efforts sont célébrés.

Puisque la pandémie n’est pas terminée, le masque devait être porté à l’intérieur, sauf lorsque les étudiants montaient sur scène pour aller chercher leur diplôme. On avait aussi placé les chaises à un mètre de distance.

C'était le compromis qu'on voulait faire pour pouvoir tenir une célébration en personne sur l'ensemble de nos trois campus, a mentionné le recteur et vice-chancelier de l’Université de Moncton, Denis Prud’homme.

D’ailleurs, la couleur des chaises (bleues et jaunes) et leur agencement ont été une manière subtile de représenter le drapeau de l’Ukraine dans la salle.

En sympathie avec le peuple ukrainien, a expliqué le recteur Denis Prud’homme.

D’après le reportage de Mina Collin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !