•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’heure est au grand nettoyage à Ottawa

Chargement de l’image

La Ville d'Ottawa a sorti l'artillerie lourde pour le grand nettoyage d'après-tempête samedi.

Photo : Radio-Canada / Rebecca Kwan

Radio-Canada

Une semaine après la tempête qui a fait des dommages considérables et qui a plongé une partie de la ville dans le noir, l’heure était au nettoyage samedi à Ottawa.

Dans le quartier Nepean, particulièrement secoué par les violents orages de samedi dernier, les équipes de la Ville étaient à pied d’œuvre et un travail colossal les attendait.

Certaines rues du secteur avaient davantage l’air d’un chantier de construction que d’un quartier résidentiel samedi. Des camions à benne et des rétrocaveuses occupaient le secteur.

Aux grands dégâts les grands moyens : les nombreux arbres au sol doivent être ramassés, a indiqué Alain Gonthier, directeur des travaux publics à la Ville d’Ottawa.

Chargement de l’image

Alain Gonthier, directeur des travaux publics à la Ville d’Ottawa

Photo : Radio-Canada

On parle d'impacts qui touchent l’ensemble de la ville à différents degrés, mais c’est quand même quelque chose qui a touché plusieurs secteurs de notre ville, donc ça rend la tâche plus difficile en raison de l’ampleur des travaux qui doivent être exécutés, a-t-il expliqué samedi alors qu’il était sur le terrain.

L’ampleur des dégâts est telle que l’opération de nettoyage pourrait encore durer plusieurs semaines, selon la Ville d'Ottawa, et même plusieurs mois dans le cas des endroits les plus touchés.

Chargement de l’image

L’opération de nettoyage pourrait durer plusieurs semaines, selon la Ville, et même plusieurs mois dans certains cas.

Photo : Radio-Canada

Selon le directeur général du Service des travaux publics de la Ville d'Ottawa, les dégâts sont plus considérables qu’après la tornade de 2018. Cette fois-ci, les ravages s’étendent sur un plus grand territoire et davantage de citoyens sont directement touchés, a-t-il indiqué.

D’immenses dommages

Pour plusieurs, les pertes sont lourdes. Hillary Faris regardait, impuissante, les dommages subis par sa résidence du secteur Country Place à Nepean samedi.

Chargement de l’image

Hillary Faris et son fils Duane, enlacés, regardent les dégâts laissés par la tempête sur la maison familiale.

Photo : Radio-Canada

Nous n'avons jamais vécu quelque chose comme ça, même avec la tempête de verglas et la tornade. Avec la tempête de verglas, nous avons eu quelques dégâts, mais rien de tel. C'est vraiment dur, lance-t-elle.

Son fils, qui se fait du souci pour sa mère, est venu lui donner un coup de main et la soutenir dans cette épreuve.

J'ai réussi à arrêter de pleurer toutes les dix minutes. C'est un peu surréel. J'étais au travail cette semaine quand tout ça se passait, raconte Duane Faris.

Esprit d'entraide

Le secteur de Country Wood, quant à lui, est privé de courant depuis maintenant une semaine. Heureusement la communauté est tissée serrée, souligne le président de l’association communautaire du quartier, Jordan Lane-Beveridge.

On a vraiment trouvé notre esprit de communauté, parce que le nettoyage, on l’a commencé nous-mêmes. Immédiatement après l’orage, notre rue principale était impraticable et nous l’avons rendue praticable en moins de deux ou trois heures. On travaille très fort, a-t-il lancé.

Chargement de l’image

Le président de l’association communautaire du quartier Country Wood, Jordan Lane-Beveridge

Photo : Radio-Canada

Des centres d’appui avec des bénévoles ont été mis sur pied par la Ville d'Ottawa. À l'aréna du chemin Merivale, par exemple, les sinistrés peuvent recharger leurs appareils électroniques et se procurer de l'eau chaude et de la nourriture.

C’est vraiment important, parce que tout le monde a besoin d’aide, spécialement maintenant, croit Diana Ortiz, bénévole à la Croix-Rouge.

La Ville a également lancé un appel aux résidents pour une corvée de nettoyage. Le programme de bénévolat devrait d’ailleurs prendre de l’ampleur au cours des prochains jours. La Ville encourage les résidents qui veulent donner un coup de main à remplir le formulaire d’inscription (Nouvelle fenêtre) en ligne.

Avec les informations de Rebecca Kwan

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !