•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’inflation plane sur le 15e Marché public de Rimouski

Chargement de l’image

Le Marché public de Rimouski est organisé au parc de la Gare.

Photo : Radio-Canada / Samuel Ranger

Radio-Canada

L’inflation galopante des derniers mois ne semble pas décourager les artisans du Marché public de Rimouski, qui s'est ouvert pour une 15e année samedi matin au parc de la Gare.

Pour la coordonnatrice du Marché public, Sophie Rioux, l’idée de l’économie circulaire serait plus forte que la logique du marché.

C’est de dire à de nouveaux consommateurs que c’est tout à leur intérêt de venir au marché parce qu’ils font vivre l’économie de la région, avance-t-elle.

« L’idée de l’achat local n’est pas sujette nécessairement à des principes d’augmentation des prix. »

— Une citation de  Sophie Rioux, coordonnatrice du Marché public de Rimouski

Mme Rioux confirme que plusieurs artisans et agriculteurs sont de retour cette année pour offrir leurs produits aux consommateurs.

Une cinquantaine de personnes étaient sur place pour l’ouverture. Certains ne semblaient pas particulièrement préoccupés par la hausse du coût de la vie ni par ses effets potentiels sur leur panier d’épicerie.

Chargement de l’image

Malgré le temps incertain, plusieurs clients étaient au rendez-vous pour la réouverture du Marché public de Rimouski.

Photo : Radio-Canada / Samuel Ranger

Or, le copropriétaire de la ferme du Vert Mouton à Saint-Valérien, Donald Dubé, confirme qu'il observe des augmentations de coûts généralisées.

M. Dubé croit par ailleurs que la demande pour l’achat local a atteint un certain plateau et note une baisse de la demande pour les paniers de légumes, notamment.

Avec les informations de Sophie Martin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !