•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Collège Aurora : retour des formations en travail social et en éducation aux T.N.-O.

Chargement de l’image

Le campus Thebacha du Collège Aurora offre ses programmes à environ 300 élèves. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Mario De Ciccio

Radio-Canada

Les formations en travail social et en éducation, qui n'étaient plus offertes depuis cinq ans, devraient être de retour prochainement, au Collège Aurora des Territoires du Nord-Ouest. Une évaluation externe demandant leur rétablissement a été publiée mardi.

Le ministère de l'Éducation a suspendu ces formations en 2017, le temps d’un examen. Dans un premier temps, il avait été envisagé de les supprimer en raison de coupes budgétaires.

Conformément aux recommandations de l’évaluation externe, le Collège Aurora évalue la faisabilité à la fois un diplôme de deux ans et d'un programme de baccalauréat de quatre ans en travail social, ainsi qu'un baccalauréat de quatre ans en éducation et un baccalauréat de deuxième cycle en éducation.

La présidente du Collège, Glenda Vardy Dell, explique que certaines recommandations du rapport ont été acceptées et d'autres partiellement acceptées.

L’envie d’annoncer le retour de ces formations a conduit le Collège à publier l’information, même s’il reste encore à élaborer les programmes et obtenir un financement global.

Glenda Vardy Dell explique qu’elle souhaite que les jeunes qui souhaiteraient suivre ces formations sachent qu’elles seront de retour. Il y a un certain nombre de postes dans les Territoires du Nord-Ouest [qui ont] besoin d'un flux constant de ces deux groupes professionnels à tous les niveaux, il est donc très important que nous commencions à contribuer à cette main-d'œuvre.

« Nous voulons commencer à tendre la main aux étudiants pour leur faire savoir que s'ils ont besoin d'une mise à niveau [...] nous pouvons commencer à les accueillir à ce stade avant que les programmes ne soient réellement prêts pour l'inscription. »

— Une citation de  Glenda Vardy Dell, présidente, Collège Aurora

Sur son site, le Collège assure qu’il travaillera en étroite collaboration avec les écoles secondaires pour s'assurer que les étudiants savent ce qu'ils doivent faire afin de satisfaire aux conditions d'admission.

La présidente du Collège Aurora explique que le but est que les gens restent dans le Nord et fassent profiter leurs communautés d'origine de leurs connaissances.

Les lieux et la façon dont les enseignements seront dispensés ne sont pas arrêtés. La COVID-19 nous a beaucoup appris sur la façon dont nous pourrions peut-être offrir nos programmes différemment. Nous ne choisirons pas qu'un seul moyen pour les livrer.

Développer des formations de qualité

Glenda Vardy Dell explique que le collège travaillera avec des organismes d'agrément canadiens pour ces deux programmes afin de développer des contenus de qualité. Même si les programmes seront différents de ceux du reste du Canada, car conçus pour le Nord, ils seront de qualité, assure la présidente.

« Il est important qu'à différents intervalles, [un programme] soit examiné à la fois à l'interne et à l'externe [...] pour s'assurer qu'il remplisse son mandat, produise des diplômés de qualité et réponde à l'employabilité des diplômés. »

— Une citation de  Glenda Vardy Dell, présidente, Collège Aurora

Comme recommandé par les évaluateurs externes, le Collège Aurora demandera l'agrément des programmes de travail social par l'intermédiaire du Conseil national d'agrément des Autochtones.

Le Collège commencera à travailler avec les étudiants à l'automne 2023 pour s'assurer qu'ils ont tout ce dont ils ont besoin pour y être acceptés une fois que les inscriptions seront ouvertes.

L'évaluation externe recommande en outre d'embaucher des gardiens du savoir pour aider à développer le programme et les cours, d'examiner des programmes passerelles pour les étudiants qui ne possèdent pas tous les prérequis, et de constituer un comité de gouvernance pour assurer une qualité continue.

Avec des informations de Carla Ulrich

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !