•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les chauves-souris de retour dans la caverne du Trou de la fée

L'entrée pour accéder au site touristique, avec une affiche.

Le caverne du Trou de la fée sera accessible aux visiteurs à compter du 18 juin.

Photo : Radio-Canada / Laurie Gobeil

Radio-Canada

Les chauves-souris sont de retour dans la caverne du Trou de la fée à Desbiens. Un agent de la faune en a dénombré 12 le mois dernier.

Les chauves-souris du site touristique avaient été décimées par le syndrome du museau blanc, une infection mortelle. Au printemps 2018, une seule chauve-souris avait été dénombrée par le ministère de la Faune.

L’infection avait touché différentes régions du Québec, en particulier du Nord-du-Québec jusqu’en Gaspésie.

Plus de 400 chauves-souris composaient la colonie avant que la maladie ne s'y attaque, il y a un peu plus de 10 ans.

Un homme parle sur une plage.

Le directeur général de la caverne du Trou de la fée, Gerry Desmeules, estime que les colonies pourront redevenir ce qu’elles étaient dans quelques décennies.

Photo : Radio-Canada / Laurie Gobeil

Partout au Québec, des chauves-souris ont finalement réussi à combattre l’infection, a expliqué le directeur général de la caverne du Trou de la fée, Gerry Desmeules. Leur retour aura des impacts positifs, souligne-t-il.

« Ça peut manger du tiers à la moitié de son poids en insectes tous les soirs. Ça veut dire 300 à 400 insectes par soir. Donc, quand tu as une colonie de chauves-souris, en principe, tu as moins d’insectes. »

— Une citation de  Gerry Desmeules, directeur général de la caverne du Trou de la fée

Il estime que les colonies retrouveront dans quelques décennies un nombre semblable de chauves-souris à ce qu'elles comptaient avant que la maladie ne les frappe.

La caverne du Trou de la fée ouvrira ses portes à partir du 18 juin.

Avec les informations de Laurie Gobeil

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !