•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rana Bokhari revient en politique et se présente à la mairie de Winnipeg

Chargement de l’image

Rana Bokhari a été la chef du Parti libéral manitobain de 2013 à 2016. (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L’ancienne chef du Parti libéral du Manitoba, Rana Bokhari, revient en politique en présentant sa candidature à la mairie de Winnipeg.

Lors de sa seule candidature à un poste provincial, en 2016, Rana Bokhari avait terminé troisième dans la circonscription de Fort Rouge à Winnipeg, derrière le chef du nouveau parti démocratique, Wab Kinew et la candidate du parti progressiste-conservateur, Audrey Gordon, qui est maintenant ministre de la Santé du Manitoba.

Rana Bokhari, avocate de formation, a enregistré sa campagne à la mairie vendredi, rejoignant ainsi les huit autres candidats déjà en lice.

Au côté de Rana Bokhari, sa seule adversaire féminine est la consultante en affaires, Jenny Motkaluk.

Les sept autres opposants à la mairie de la capitale manitobaine sont des hommes au profil très varié allant de l'ingénieur en biosystèmes Idris Ademuyiwa Adelakun à l'épicier Chris Clacio en passant par le conseiller de Saint-James, Scott Gillingham.

S’ajoute, l'ancien conseiller politique provincial Shaun Loney ; l'ancien député libéral, Robert-Falcon Ouellette ; le propriétaire de Wilderness Supply, Rick Shone et le propriétaire de la société de sécurité, Don Woodstock.

Et, la liste des candidats pourrait continuer de s’allonger puisque la ministre manitobaine des Familles, Rochelle Squires, a déclaré qu’elle annoncerait ses intentions après la fin de la session législative le 1er juin.

Je suis très encouragé par les nombreux appels de Winnipegois que j'ai reçus et je suis honoré d'avoir leur confiance, avait mis de l’avant Rochelle Squires dans un communiqué.

L'inscription est obligatoire pour permettre aux candidats de collecter ou de dépenser de l'argent pour leurs campagnes. Pour apparaître sur le bulletin de vote, les candidats doivent également compléter un processus de nomination qui se déroulera en septembre.

Avec les informations de Bartley Kives.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !