•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La danse et la musique trad à l’honneur dans le nouveau magazine Culture Trad Québec

Chargement de l’image

La page couverture du premier numéro du magazine «Culture Trad Québec», un clin d'oeil à la légende de la chasse-galerie.

Photo : Conseil québécois du patrimoine vivant

Radio-Canada

Le Conseil québécois du patrimoine vivant (CQPV) lance samedi le tout premier numéro du magazine Culture Trad Québec, qui propose des articles de fond, des portraits et des reportages sur la musique et la danse traditionnelles, mais aussi les contes, les coutumes et les savoir-faire traditionnels d’ici et d’ailleurs.

De la cabane à sucre au rigodon, en passant par la connaissance des vertus médicinales de plantes indigènes, le patrimoine vivant (ou immatériel) englobe tout ce qui constitue le folklore d’une société et désigne l’ensemble des pratiques culturelles transmises de génération en génération, le plus souvent de manière orale.

Selon Antoine Gauthier, directeur général du CQPV, l’idée du magazine Culture Trad Québec est née d’un réel besoin, à l'heure où on assiste à un regain d’intérêt pour la culture traditionnelle au Québec.

On est dans une certaine effervescence de la culture trad, comme le montrent l’intérêt pour le do-it-yourself [le fait soi-même] et l’économie locale. On le sent, il y a un engouement, explique-t-il. On a d’ailleurs environ 25 festivals trad au Québec, et il y en a des nouveaux qui surgissent chaque année.

Danse trad, chant de gorge inuit et Riopelle

Le premier numéro du magazine, dont le thème est Allons danser et qui a été créé en collaboration avec le Réseau des veillées de danse au Québec, couvre un large éventail de sujets éclectiques. Par exemple, un reportage se concentre sur le katajjaq (chant de gorge, en inuktitut), un jeu traditionnel que les femmes inuit pratiquent depuis plusieurs siècles et qui servait au départ à oublier la faim en attendant le retour des chasseurs.

On y trouve également un texte qui retrace les origines de la gigue au Québec. On apprend comment cette danse de pas qui nous vient des îles britanniques a pris une couleur bien québécoise depuis deux siècles qu’elle est pratiquée de l’autre côté de l’Atlantique.

Plus loin dans le magazine, on raconte l’importance du folklore dans la vie du peintre québécois Jean-Paul Riopelle et celle de la tradition dans son œuvre.

Le magazine ne se limite pas au Québec, ni même au Canada. Il aborde également les cultures traditionnelles à l’échelle mondiale, comme en fait foi cet article du premier numéro sur le fest-noz breton, une fête originaire de Bretagne basée sur la musique et sur des danses issues de la société rurale du XIXe siècle.

Culture Trad Québec comprend aussi des contenus plus ludiques, comme un horoscope trad, des mots croisés ou encore des cartes de câlleurs à collectionner. Le métier de câlleur, presque entièrement disparu, consiste à diriger les danseurs et danseuses dans les soirées de danse traditionnelle, comme le set carré.

Oser le format papier à l’ère numérique

Décision plutôt surprenante en cette période où de nombreux médias se départissent de leur version papier, c’est sur format physique que Culture Trad Québec entame son aventure. Le magazine est en vente sur le site du CQPV, mais se promènera aussi dans les nombreux événements consacrés à la culture traditionnelle dans la province chaque année.

On a vu beaucoup de choses en ligne dans les deux dernières années. Au CQPV, on a fait des cours en ligne, Trad-666 pour apprendre la musique traditionnelle, des cours en ligne sur la meunerie. Il y a beaucoup d’albums qui sont sortis en ligne, de festivals qui se sont tenus virtuellement, mais là, on a décidé de revenir à du physique avec un magazine d'une centaine de pages sur du beau papier glacé, résume Antoine Gauthier.

Ce texte a été écrit à partir d'une entrevue réalisée par Catherine Richer, chroniqueuse culturelle à l'émission Le 15-18. Les propos ont pu être édités pour plus de clarté ou de concision.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !