•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pierre Poilievre en campagne au Nouveau-Brunswick

Pierre Poilievre parle au micro.

Pierre Poilievre, candidat à la direction du Parti conservateur du Canada, à Woodstock au Nouveau-Brunswick, le 27 mai 2022.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Pierre Poilievre, candidat à la direction du Parti conservateur du Canada, a rassemblé quelques centaines de partisans, vendredi, lors d’un arrêt à Woodstock au Nouveau-Brunswick.

Je crois vraiment en Pierre. Je suis prêt à lui donner ma chemise, a dit Ronald Côté, de Florenceville. Présent au rassemblement, il s’est dit heureux de voir autant de monde.

Il dit ce qu’il fait et il fait ce qu’il dit. Quand il parle d’économie, il sait ce dont il parle, a-t-il affirmé. Je suis content de voir que le monde se réveille et qu’il s’aperçoit que le Parti conservateur a sa place.

Selon M. Côté, Pierre va unir le Canada, tandis que Jean Charest, l'un de ses adversaires dans la course à direction des conservateurs, cherche la division.

Une longue file s’est formée pour parler au député de Carleton, en Ontario, et ancien ministre dans le gouvernement de Stephen Harper.

Venue avec ses petits enfants, Christiane Hollands espère qu'elle vient de serrer la main du prochain premier ministre du Canada.

Chargement de l’image

Pierre Poilievre, candidat à la direction du Parti conservateur du Canada, à Woodstock au Nouveau-Brunswick, le 27 mai 2022.

Photo : Radio-Canada

Si on réussit à changer, on veut avoir ce monsieur. Ça fait des mois qu’on l’écoute sur YouTube, quand il est au Parlement, déclare-t-elle. Il est ferme dans ses convictions.

Devant une foule acquise, Pierre Poilievre a enchaîné ses thèmes de prédilection : la lutte à l’inflation, des baisses d'impôts, la pandémie, le budget de CBC/Radio-Canada et sa vision de la liberté, au centre de son discours.

Avec les informations du journaliste Alix Villeneuve

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !