•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Événements de Coutts : la justice refuse la liberté sous caution à l’un des accusés

Montage photo de, de gauche à droite, Chris Carbet, 44 ans, Anthony Oleinick, 39 ans, Jerry Morin, 40 ans, et Christopher Lysak, 48 ans.

Chris Carbert, 44 ans, Anthony Olienick, 39 ans, Jerry Morin, 40 ans, et Christopher Lysak, 48 ans, sont toujours en détention. La justice prévoit de les juger ensemble.

Photo : Facebook/Carbert, Facebook/Coutts Convoy Restart, Facebook/Morin, Instagram/Berta Bucks

Radio-Canada

La juge Johnna Kubik, de la Cour du Banc de la Reine de l'Alberta, a annoncé à Chris Carbert, l’un des quatre accusés de la tentative de meurtre de policiers lors des manifestations de Coutts, en Alberta, qu’il n’obtiendrait pas la liberté sous caution.

Chris Carbert a comparu par vidéo devant le tribunal de Lethbridge pour entendre la décision au sujet de sa demande de liberté sous caution vendredi. La juge Johnna Kubik lui a ainsi annoncé qu’elle refusait sa demande. Elle n’a toutefois pas donné ses raisons, car celles-ci sont protégées par une ordonnance de non-publication.

Chris Carbert, Jerry Morin, Christopher Lysak et Anthony Olienick sont accusés d’avoir voulu attenter à la vie d'agents de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) lors des manifestations contre les mesures sanitaires qui ont mené en février au blocage de Coutts, à la frontière canado-américaine.

En mars, la Cour a refusé la libération sous caution de Christopher Lysak. Les deux autres, Anthony Olienick et Jerry Morin, sont eux aussi en détention en attendant la réponse à leur demande de libération sous caution.

Les quatre coaccusés, tous âgés de l'une quarantaine d'années, devront retourner au tribunal le 13 juin. La Couronne a déjà indiqué, il y a quelques semaines, son intention de les juger ensemble.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !