•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Inondation : un chemin inondé et une maison évacuée à Déléage, en Outaouais

Chargement de l’image

La région de l'Outaouais est frappée par des inondations depuis le début de la semaine.

Photo : Radio-Canada / Michel Aspirot

Radio-Canada

La montée des eaux de la rivière Gatineau a entraîné la fermeture d'une route à Déléage, en Outaouais. L'eau s'est accumulée sur le chemin Godin à une hauteur de près d'un mètre. La rue de l’Aqueduc Nord et le chemin de la Rivière-Gatineau sont également sous haute surveillance.

Dans les municipalités voisines, le risque d'inondation est toutefois faible pour l'instant.

En plus du chemin Godin à Déléage, qui a été fermé, une résidence a dû être évacuée en raison des inondations.

Selon la mairesse Anne Potvin, la situation actuelle s'apparente beaucoup aux inondations de 2017 et de 2019. S'il continue de pleuvoir, les choses pourraient devenir inquiétantes, selon elle.

La nappe phréatique commence à être imbibée pas mal et certains résidents commencent à avoir des problèmes d'eau qui montent dans leurs caves, a expliqué la mairesse de Déléage en entrevue. S'il continue de pleuvoir comme il pleut là, on prévoit que ça pourrait être pire.

Chargement de l’image

Le chemin des Godins à Déléage se trouve sous près d'un mètre d'eau.

Photo : Radio-Canada

Des équipes surveillent les stations de pompage en tout temps pour vérifier les niveaux d'eau. S'il y a des débordements des stations de pompage, ça n'ira pas bien, a indiqué Mme Potvin. Ça finira par faire des refoulements d'égouts.

Malgré tout, la situation reste sous contrôle, a assuré la mairesse. On espère que ça redescende assez vite avant que ça ne fasse trop de dégâts ici et là, dans les caves des gens, mais on n'a pas vraiment de contrôle là-dessus, conclut-elle.

Par voie de communiqué, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l'Outaouais a indiqué vendredi en fin de journée que la situation est stable au CHSLD de Maniwaki, évacué la semaine dernière en raison des inondations.

La digue permet de retenir l'eau loin du bâtiment, est-il écrit. Il n'y a pas d'eau qui s'est infiltrée jusqu'à maintenant. Le CISSS de l'Outaouais confirme que des équipes sont sur place et assurent une veille soutenue sur la situation.

Bien que la situation semble sous contrôle, plusieurs citoyens ont cependant verbalisé des inquiétudes pour la suite des choses.

Daniel Bellemare, un résident de Maniwaki, s'inquiète de l'aréna, une crainte que partage également Michelle Guertin.

Je trouve ça dommage, l’aréna vient d’être rénové et là, c’est proche pas mal si ce n’est pas déjà rentré, indique-t-elle à la caméra. C’est un peu triste.

Annick Langevin, une autre résidente du secteur se désole de voir qu'autant de personnes pourraient être touchées par les inondations. C’est comparable aux années passées quand on a eu de grosses inondations, ce n'est jamais rassurant, a-t-elle confié.

À Montcerf-Lytton, au nord de Maniwaki, tous les résidents sont au sec. Nos ponts ont encore beaucoup d’espace pour l’instant, fait valoir la mairesse, Véronique Danis.

Dans les municipalités de Grand-Remous, Blue Sea, Messines et Bois-Franc, le risque d'inondation est faible pour le moment. Aucune résidence n'a été évacuée et aucun chemin n'a été inondé.

Avec les informations d'Emmanuelle Poisson et de Gabriel Le Marquand Perreault

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !