•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Faubourg Mena’Sen : salle comble pour une rencontre d’information sur la vente

Des gens assis dans une salle.

Plus de 70 locataires du Faubourg Mena'sen ont assisté à une rencontre d'information donnée par l'Association des locataires de Sherbrooke.

Photo : Radio-Canada / Pierrick Pichette

Radio-Canada

Deux rencontres destinées aux locataires du Faubourg Mena'Sen ont eu lieu vendredi afin de tenter de répondre à leurs questions quant aux impacts de la vente du complexe.

C'est l'Association des locataires de Sherbrooke qui a organisé ces rencontres. L'organisme s'est associé à Me Louis Fortier, un avocat qui tente de faire avorter la vente.

Rappelons que le Faubourg Mena'sen est un complexe de 172 logements abordables pour personnes retraitées et préretraitées autonomes. Jusqu'à tout récemment, l'endroit était géré par un organisme sans but lucratif, mais il a été vendu à des intérêts privés en février dernier au coût de 18 millions de dollars.

Au total, plus de 80 personnes se sont présentées à la première rencontre de la journée. On voulait rencontrer les gens pour les informer, mais aussi pour les écouter. On trouvait important d'avoir leur senti et qu'on puisse dialoguer avec eux qui voient disparaître le logement social de Mena'sen, explique le porte-parole de l'Association des locataires de Sherbrooke, Mario Mercier.

« Ils voulaient des renseignements sur la nouvelle réalité du marché locatif, mais surtout ils voulaient savoir s'il y a quelque chose à faire, si c'est possible de revenir en arrière et de retourner vers un organisme sans but lucratif qui s'occuperait des logements sociaux. »

— Une citation de  Mario Mercier, porte-parole de l'Association des locataires de Sherbrooke

La fille de l'un des fondateurs du Faubourg Mena'sen était présente. Elle s'est dite attristée par la situation.

Me Louis Fortier, de son côté, promet de travailler pour que le Faubourg Mena'Sen redevienne un organisme sans but lucratif.

Il dit souhaiter qu'on lui prouve que les administrateurs ont agi de manière honnête, loyale et dans l'intérêt de l'organisme à but non lucratif.

On peut soit prendre une action déclaratoire, faire déclarer la vente nulle, ou faire déclarer une action collective. J'espère d'ici la fin de la semaine prochaine déposer auprès de la Cour supérieure une demande d'autorisation, et être entendu rapidement, indique-t-il.

« J'espère d'abord et avant tout que les vendeurs et les acheteurs vont penser aux résidents et reculer.  »

— Une citation de  Me Louis Fortier, avocat

L'avocat confirme également avoir saisi le Syndic du Barreau du Québec du dossier du Me Serge Dubois, le porte-parole des anciens administrateurs du Faubourg Mena'Sen.

Rappelons qu'il y a quelques semaines, Me Serge Dubois a souligné que la transaction a été faite dans les règles de l'art et en toute légalité. La semaine dernière, il a également soutenu qu’une mise en demeure intentée contre son groupe était « infondée ».

Membres du C. A. recherchés

La Fédération régionale des OSBL d'habitation de la Montérégie et de l'Estrie (FROHME) indique être à la recherche d'anciens membres du conseil d'administration de la Cité des retraités qui gérait le Faubourg avant sa vente.

Les gens recherchés peuvent avoir siégé au conseil d'administration depuis sa fondation en 1976. Ils sont invités à contacter le FROHME au 438 502-0279.

Avec les informations de Pierrick Pichette

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !