•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La grippe aviaire atteint le Yukon

Chargement de l’image

Les cygnes trompettes s'arrêtent par milliers chaque printemps au sud de Whitehorse pour se reposer. (Archives)

Photo : Jukka Jantunen

Radio-Canada

Le gouvernement du Yukon a confirmé, vendredi, la présence de la grippe aviaire parmi les oiseaux sauvages du territoire. La souche H5N1 du virus a été dépistée chez un cygne trompette et une bernache dans le sud du territoire, explique Kristenn Magnusson, vétérinaire de programme au ministère de l'Environnement du Yukon.

Kristenn Magnusson explique que si deux cas ont été détectés grâce à des signalements, elle soupçonne néanmoins qu'il est fort possible qu'il y ait plus d'oiseaux morts qui ont été touchés par ce virus que ces deux-là.

La vétérinaire encourage le public à signaler les oiseaux morts ou malades en appelant au 1 (800) 661-0525. « Il est certainement utile pour nous d’amasser davantage d'échantillons pour les tests lorsque cela est possible. »

Kristenn Magnusson explique que l’éclosion en cours en Amérique du Nord est la plus importante éclosion de grippe aviaire que nous ayons vue et que le taux de mortalité est proche de 100 % chez les oiseaux domestiques.

Séparer les cochons de la volaille

Un communiqué publié par le territoire indique que le virus se propage à travers les populations d’oiseaux migrateurs. La migration printanière est en cours, et d'autres confirmations de cas sont probables.

Les autorités vétérinaires invitent également les éleveurs de volailles à protéger leurs poulaillers et rappellent que les cochons sont aussi susceptibles d’être infectés par les virus de la grippe. « Ce que nous pouvons contrôler, c'est la protection de notre propre volaille », explique Kristenn Magnusson.

La vétérinaire précise qu’il n’y a pas de grippe porcine à l’heure actuelle, mais qu’il est conseillé de séparer la volaille des cochons autant que possible.

Kristenn Magnusson explique qu’au moins deux renards sont morts de la grippe aviaire au Canada, très probablement des renardeaux qui ont récupéré un oiseau mort, sauvage ou domestique, infecté par le virus.

Avec les informations de Claudiane Samson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !