•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le nombre de vols internationaux retardés sur le tarmac à Pearson a grimpé en flèche

Chargement de l’image

Au cours de la deuxième semaine de mai, quelque 18 000 passagers internationaux qui arrivaient à l'aéroport Pearson ont été retenus à bord de leur avion pendant plus de 30 minutes.

Photo : Getty Images / Jodi Jacobson

La Presse canadienne

Le nombre de vols internationaux retardés sur le tarmac à leur arrivée à l'aéroport international Pearson de Toronto a été multiplié par 275 en avril par rapport au même mois en 2019, c'est-à-dire avant la pandémie.

L'Autorité aéroportuaire du Grand Toronto affirme qu'en avril dernier, 2204 avions en provenance de l'étranger ont été retenus un moment sur le tarmac avant qu'on puisse faire descendre leurs passagers dans l'aérogare.

En avril 2019, seulement huit avions avaient été retenus de la sorte.

Les pénuries de personnel aux points de contrôle de sécurité et de douane ainsi que les protocoles de santé publique ont fait grimper les temps d'attente dans les aérogares au moment où les gens renouent avec les voyages après deux ans de pandémie.

Au cours de la deuxième semaine de mai, quelque 18 000 passagers internationaux qui arrivaient à l'aéroport Pearson ont été retenus à bord de leur avion pendant plus de 30 minutes. De plus, 3000 passagers ont dû rester à bord de leur appareil pendant plus d'une heure et quart avant de pouvoir en descendre après l'atterrissage.

L'Autorité aéroportuaire du Grand Toronto demande au gouvernement fédéral de supprimer les exigences sanitaires, notamment les tests de dépistage aléatoires à l'arrivée, et d'investir dans le personnel et dans la technologie afin de réduire les délais d'attente aux douanes et à la sécurité.

Le ministre fédéral des Transports, Omar Alghabra, a déjà indiqué que l'Administration canadienne de la sûreté du transport aérien s'efforçait d'accroître ses effectifs.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !