•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Billets d’avion à 500 $ : une limite de trois par personne par année

Les compensations offertes aux transporteurs suscitent toutefois de la méfiance.

Chargement de l’image

Le programme annoncé en avril par François Bonnardel doit entrer en vigueur le 1er juin.

Photo : Radio-Canada / Jean-Luc Blanchet

Chargement de l’image

Les voyageurs qui voudront profiter du tarif subventionné de 500 $ pour les vols régionaux au Québec à compter du mois prochain ne pourront pas s’en procurer plus de trois par année, a appris Radio-Canada.

Selon nos informations, les voyageurs qui n’ont pas besoin d’effectuer des allers-retours pourraient aussi opter pour six allers simples à 250 $ chacun.

Ces modalités correspondent au minimum promis par le ministre des Transports. Après avoir présenté son programme en avril dernier, François Bonnardel avait affirmé que les voyageurs auraient droit à au moins trois billets à 500 $ par année.

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) aura la responsabilité ultime de s’assurer que les voyageurs respectent les règles du programme, selon nos informations. C’est d’ailleurs ce que réclamaient les compagnies aériennes, qui disaient ne pas vouloir jouer à la police avec leur clientèle.

Elles transmettront donc leurs bases de données au MTQ, qui pourra voir si un même voyageur s’est procuré plus de trois billets à 500 $ au cours de l’année auprès de l’ensemble des compagnies aériennes qui participent au programme.

Les billets à 500 $ doivent être accessibles à compter du mercredi 1er juin. Le ministre François Bonnardel fera le point sur la situation très prochainement, indique son attachée de presse, Claudia Loupret.

Compensations insuffisantes

Avant d’officialiser le programme, le MTQ doit cependant conclure une entente avec les transporteurs, ce qui n’était pas encore fait vendredi après-midi, d’après nos sources, bien que la signature paraisse imminente.

Toutefois, un point continuait de susciter de la méfiance : la compensation que le gouvernement offrira aux transporteurs pour combler la différence entre le prix d’un billet à 500 $ et le prix auquel il se serait normalement vendu.

Selon nos informations, la compensation prévue pour plusieurs liaisons est jugée insuffisante, car elle ne couvre pas l’entièreté de cette différence de prix. C’est d’autant plus vrai dans le contexte où le coût du carburant pour l'avion a augmenté considérablement.

Le gouvernement prétend que son programme stimulera la demande pour des vols régionaux au Québec, ce qui se traduira par un meilleur achalandage tout au long de l’année pour les transporteurs et donc plus de revenus.

Les transporteurs semblent disposés à faire ce pari. Toutefois, si le programme devait leur faire subir des pertes financières, ils pourraient s’en retirer. L’entente sera valide du 1er juin 2022 au 31 mai 2023, selon nos informations.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !