•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’aéroport de Sherbrooke perd son directeur général

De petits avions sont posés à l'aéroport de Sherbrooke, en été

L'aéroport de Sherbrooke

Photo : Radio-Canada / Martin Bilodeau

Radio-Canada

Le directeur général de la Corporation de développement de l'aéroport de Sherbrooke, Jean-François Ouellet, a démissionné de son poste. C'est la deuxième démission en quelques semaines au sein de l'organisme.

Bien que Jean-François Ouellet ne souhaite pas accorder d'entrevue à ce sujet, il confirme avoir démissionné jeudi.

M. Ouellet a été précédé de Shawn Young qui siégeait au conseil d'administration. Ce dernier explique, dans une lettre datée du 6 mai dont Radio-Canada a obtenu copie, qu'il baisse les bras puisque le projet de lien aérien avec Montréal n'avance pas à son avis. Il déplore que le projet en soit encore à l'étape d'une étude.

Je me suis investi parce que je crois fermement à la nécessité d'avoir un lien aérien pour développer la région. En fait, j’y crois plus que jamais, dit-il.

M. Young estime qu'il ne sent pas de véritable volonté de la part des élus à faire avancer ce projet, alors que d'autres municipalités ont annoncé des investissements dans le transport.

« L’annonce récente du financement de l’aéroport de Bromont, le développement du REM qui avance et le désir de la mairesse de prioriser le transport ferroviaire sont tous des projets qui viendront réduire la valeur perçue du lien aérien de Sherbrooke. »

— Une citation de  Extrait de la lettre de Shawn Young

Shawn Young n'a pas voulu commenter publiquement sa décision.

Réactions

Ces démissions inquiètent la Chambre de commerce et d'industrie de Sherbrooke. Il faut mobiliser les forces. Il faut se réaligner face à l'hôtel de ville. Ce n'est pas l'hôtel de ville qui va faire avancer l'aéroport. Ce sont les gens d'affaires et la population en général. C'est sûr que ça le prend si on veut grandir, rappelle son président, Réjean Caouette.

Bien que la députée de Sherbrooke, Christine Labrie convienne qu'il y a des enjeux de transport pour mieux connecter Sherbrooke à Montréal, elle croit que l'aéroport n'est pas la solution. Pour moi, ça passe par des modes de transport qui seront plus cohérents avec la lutte aux changements climatiques. Ça passe par une meilleure desserte en train, en transport en commun.

« Miser sur le transport aérien pour connecter Sherbrooke à Montréal, à mon avis, ce n'est pas du tout la voie de l'avenir. Nos fonds publics devraient être consacrés avec des modes de transport cohérents avec la lutte aux changements climatiques.  »

— Une citation de  Christine Labrie, députée de Sherbrooke

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !