•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un agrandissement souhaité à la caserne de Compton

Un camion de pompier. Dans le rétroviseur, un individu porte le masque sanitaire.

« Le projet est très embryonnaire, l'étude de faisabilité va commencé dans les prochains mois. Suite à cela on va pouvoir voir si on va de l'avant avec ce projet-là », mentionne Jonathan Garceau. (archives)

Photo : CBC/BRYCE HOYE

Radio-Canada

Pour suivre la croissance de sa population, la municipalité de Compton souhaite agrandir sa caserne et son équipe.

On a de plus en plus d’équipements et ils sont de plus en plus gros. Au final, on vient qu’à manquer de beaucoup d’espace, explique le directeur du Service de sécurité incendie de Compton, Jonathan Garceau.

Le projet d’étude va déterminer si l’on peut agrandir avec le bâtiment actuel, si le terrain est convenable pour ça ou si on va vers un projet vraiment de nouvelle construction. Cette étude débutera au cours des prochains mois.

Le Service de sécurité incendie de Compton souhaite également recruter davantage de personnel pour maintenir son service. Ce dernier compte actuellement 24 pompiers, tous volontaires. Tous ces pompiers-là ont des emplois, ont des familles, ont des passe-temps. C’est un métier qui est très exigeant. Il y a beaucoup de formations, on a des entraînements aux deux semaines. On a des maintiens de compétences à avoir aussi. Ça fait en sorte que c’est de plus en plus difficile de recruter parce que ce n’est pas tout le monde qui a le temps de s’investir dans un service comme ça.

Le service d’incendie ne cache pas qu’il aimerait compter davantage de femmes dans ses rangs. On en compte actuellement trois actuellement. Elles sont d’excellentes pompières, elles se donnent à fond à chaque intervention, à chaque pratique qu'on a. On est bien fier de pouvoir compter sur ces trois femmes-là qui font partie de la brigade depuis quelques années, soutient M. Garceau.

Ce dernier constate que de plus en plus de pompières ont intégré le milieu dans la province. « Chez nous, c'est ancré depuis plusieurs années. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !