•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Charlie Hebdo donne carte blanche à des caricaturistes de l’Ukraine

Chargement de l’image

Un dessin d'Oleksiy Kustovsky montrant Vladimir Poutine en ballerine écarlate et un autre de Yuriy Zhuravel montrant le guêpier dans lequel la Russie s'est embourbée en envahissant l'Ukraine.

Photo : Charlie Hebdo / Oleksiy Kustvosky/Yuriy Zhuralev

Radio-Canada

Le magazine satirique français Charlie Hebdo a offert les pages de son édition du 25 mai à une quarantaine de caricaturistes venant pour la plupart de l’Ukraine, afin de répondre à la guerre par le rire. Les fonds récoltés par la vente d'exemplaires originaux seront reversés aux forces armées ukrainiennes.

Les talents ukrainiens ont presque tous été repêchés dans une exposition organisée à Odessa par l’association des caricaturistes de la ville, intitulée Navire de guerre russe, va te faire foutre. Les autres dessinateurs et dessinatrices viennent d’une vingtaine de pays, dont la Russie, et ont joint l’initiative après avoir répondu à un appel à dessins sur Facebook.

Signés Yuriy Zhuravel, Oleg Gutsol ou Oleksiy Kustovsky, alias Kusto, les dessins satiriques lancent des pointes ironiques à l’invasion russe de l’Ukraine, qui s’étire maintenant depuis plus de trois mois.

On peut par exemple y voir un ours portant les couleurs de la Russie mettre sa patte dans une ruche afin d’y dégoter du miel, avant de se faire dévorer par les abeilles (qui symbolisent l’Ukraine), ou encore des instruments de torture à l’effigie de Vladimir Poutine.

[Ces dessins], bien évidemment impitoyables avec les Russes, témoignent d'un humour qui ne veut pas rendre les armes face à l'arbitraire et la terreur, a expliqué dans un communiqué Charlie Hebdo, affirmant agir par solidarité avec les dessinateurs et dessinatrices d’Ukraine qui continuent de faire leur travail malgré l'invasion.

L’hebdomadaire précise que les fonds récoltés par cette initiative seront alloués à la défense territoriale d’Odessa alors que Charlie Hebdo rémunérera l'association des caricaturistes d’Odessa pour les dessins retenus.

Avec les informations de Le Figaro

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !