•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Connor McDavid élimine les Flames avec un but en prolongation

Chargement de l’image

Connor McDavid a inscrit le but gagnant en prolongation pour permettre aux Oilers de vaincre les Flames 5-4.

Photo : usa today sports / Sergei Belski

Chargement de l’image

Connor McDavid a tranché le débat en prolongation pour permettre aux Oilers de vaincre les Flames 5-4 et ainsi les éliminer en cinq rencontres.

Le capitaine des Oilers avait été discret depuis le début de la rencontre, étant tenu à l'écart de la feuille de pointage. Il a corrigé le tir quand il a accepté une passe de Leon Draisaitl et qu'il a déjoué Jacob Markstrom d'un tir précis après 5:03 de jeu en prolongation.

Draisaitl a encore une fois connu un fort match avec quatre mentions d'aide. Il termine la série avec 17 points en cinq rencontres.

Zach Hyman a lui aussi connu un autre bon match. Il a inscrit au moins un but lors de chacune des cinq rencontres entre les deux équipes.

Lents débuts

Pour la première fois de la série dans un match présenté au Saddledome,  il a fallu attendre un peu avant de voir un premier but être marqué. 

À 10:13 Andrew Mangipane a ouvert la marque d’un tir sur réception qui est passé à la gauche de Mike Smith. Il s’agissait seulement du deuxième lancer des Flames qui en ont réussi cinq, les Oilers ont lancé six fois sur Jacob Markstrom lors du premier vingt.

Les Flame ont totalement dominé dans le cercle des mises en jeu alors qu’ils en ont remporté 14 contre une seule pour les Oilers.

Deuxième tiers complètement fou

Calgary a doublé son avance après 5:41 de jeu quand Mikael Backlund a habilement fait dévier un lancer de Michael Stone.

Quelques instants plus tard, Jesse Puljujarvi a reçu une passe parfaite de Warren Foegele et s’est présenté devant Jacob Markstrom, mais n’a pu soulever la rondelle par-dessus la jambière du gardien qui s’était couché devant lui.

C’est finalement Darnell Nurse qui a été le premier à marquer pour les visiteurs. Il a reçu la rondelle de Leon Draisaitl qui avait remporté une importante mise en jeu et a lancé à la droite de Markstrom. 

Puljujarvi a eu la chance de se reprendre quelques instants après le but de Nurse. Un tir de Zach Hyman a donné de la difficulté au gardien des Flames. La rondelle aurait peut-être traversé la ligne des buts, mais l’attaquant finlandais n’a pas voulu attendre et l’a poussé derrière Markstom, pour ramener les deux équipes à la case départ.

Pour Puljujarvi, il s’agissait d’un premier but depuis le deuxième match du premier tour face aux Kings.

Les deux équipes se sont par la suite échangé quatre buts en une minute et onze secondes.

Zach Hyman a d’abord donné une première avance aux Oilers avec son troisième point de la rencontre.

L’avance d’Edmonton n’aura duré que 15 secondes, car Johnny Gaudreau, qui avait été blanchi de la feuille de pointage lors des deux dernières rencontres, a contourné le but de Mike Smith avant de pousser la rondelle sous sa jambière droite.

Seize secondes plus tard, Calle Jankrok a inscrit son premier but en 29 matchs avec les Flames pour redonner l’avance aux locaux, mais un tir d’Evan Bouchard qui a dévié sur le patin d’Andrew Mangiapane a mis fin à 71 secondes complètement folles.

Décision controversée

Avec 5:57 à faire en troisième période, les Flames pensaient avoir repris l’avance. Le tir de Mikael Backlund avait déjoué Mike Smith, mais Blake Coleman qui arrivait à toute vitesse a poussé la rondelle dans le filet avec son patin. 

Même si la rondelle allait traverser la ligne sans l’aide de Coleman, les officiels ont refusé le but, jugeant qu’il avait étiré la jambe avant de pousser la rondelle dans le but. 

Après la rencontre, Blake Coleman a avoué ne pas comprendre le règlement. 

J’ai été poussé, j’ai essayé de garder mes patins sur la glace. Je comprends que c’est possible de rediriger une rondelle, mais pas de la botter, je n’ai pas l’impression de l’avoir botté, mais on ne peut pas revenir en arrière et il faut accepter la décision.

L’entraîneur-chef des Oilers Jay Woodcroft a quant à lui affirmé que dès qu’il a vu la reprise sur le banc, il avait confiance que la décision rendue serait en faveur de son équipe. 

Pour nous c’était évident, mais tu ne peux jamais être certain tant que la décision n’est pas rendue.

Le meilleur joueur a gagné

Depuis le début de la série, l'entraîneur-chef des Flames, Darryl Sutter, n’a cessé d’encenser le capitaine des Oilers, peut-être pour provoquer une réaction auprès de ses propres joueurs

Questionné à savoir s’il croyait que la meilleure équipe avait remporté la série, Suter a répondu que c'est le meilleur joueur a gagné la série

Il a refusé lancer la pierre à son gardien, même si celui-ci a accordé 25 buts en cinq rencontres. 

Si vous voulez le critiquer, faites-le, mais moi je ne le ferai pas. Il a connu toute une saison, c’est un de nos leaders et il est un des grands responsables de nos 55 victoires cette saison.

Quelques jours de repos

Après une victoire, Jay Woodcroft affirme habituellement que l’équipe va célébrer pour 10 à 15 minutes et ensuite se remettre au travail. Après le match jeudi, il a affirmé que cette fois, la célébration allait être un peu plus longue.

Les Oilers affronteront au troisième tour l’équipe qui sortira victorieuse de la série entre l’Avalanche et les Blues. Le Colorado mène la série trois matchs à deux et le sixième match sera disputé vendredi.

Les finales de conférences ne devraient pas commencer avant mardi, ce qui laissera quelques jours aux Oilers pour se reposer. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !